Okiek (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un groupe ethnique image illustrant le Kenya
Cet article est une ébauche concernant un groupe ethnique et le Kenya.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Okiek.

Les Okiek sont une population d'Afrique de l'Est vivant au centre-ouest du Kenya. Quelques communautés vivent également en Tanzanie. Ils font partie du groupe Kalenjin.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe différentes formes : Agiek, Akiek, Andorobo, Asa, Athie, Athi, Dorobo, Dorobos, Il Torobbo, Nderobo, Ndorobbo, Ndorobo, Ogiek, Okieks, Ouanderobo, Torobbo, Torobo, Wanderobo, Wandorobo[1].

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent plusieurs langues okiek qui font partie des langues kalenjin. Au Kenya le nombre de locuteurs était estimé à 42 000 en 2006[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source BnF [1]
  2. (en) Fiche langue (code «oki») dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John A. Distefano, « Hunters or hunted? Towards a history of the Okiek of Kenya », History in Africa, 1990, n°17, 47–57.
  • (en) Corinne A. Kratz, « Are the Okiek really Masai? or Kipsigis? or Kikuyu? », in Cahiers d'études africaines, 1980, vol. 20, no 79, p. 355–368
  • (en) Corinne A. Kratz, « Okiek Potters and their Wares », in J. Barbour et S. Wandibba (dir.), Kenyan Pots and Potters, Oxford University Press, Nairobi, 1989
  • (en) Corinne A. Kratz, Affecting performance : meaning, movement, and experience in okiek women's initiation, Smithsonian Institution Press, Londres, Washington, 1994, 469 p. (ISBN 1-560-98273-X)
  • (en) Corinne A. Kratz, « The Okiek of Kenya », in Richard Lee et Richard Daly (dir.), Foraging Peoples: An Encyclopedia of Contemporary Hunter-Gatherers, Cambridge University Press, Cambridge, 1999, p. 220–224
  • (en) Corinne A. Kratz, « Ethnicity, and Social Aesthetics in Maasai and Okiek Beadwork », in Dorothy Hodgson (dir.), Rethinking Pastoralism in Africa: Gender, Culture, and the Myth of the Patriarchal Pastoralist, James Currey Publisher, Oxford, 2000, p. 43–71

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]