Observatoire solaire du Mauna Loa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Observatoire solaire du Mauna Loa
Mauna Loa Solar Observatory.jpg
Caractéristiques
Organisation
Type
Ouverture
1965
Altitude
3 394 m
Site
Lieu
Coordonnées
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Hawaï
voir sur la carte de Hawaï
Red pog.svg

L’Observatoire solaire du Mauna Loa (Mauna Loa Solar Observatory ou MLSO) est un observatoire construit en 1965 et situé sur les pentes du mont Mauna Loa sur l'île d’Hawaï, États-Unis, qui surveille l'atmosphère solaire et enregistre des données sur les émissions plasmiques et énergétiques de la chromosphère et la couronne solaire[1]. Des études sur les éjections coronales massives sont également menées au MLSO.

Il est exploité par l’Observatoire de haute altitude (HAO), un laboratoire au sein du National Center for Atmospheric Research (NCAR). Le MLSO est un des instruments de l’Observatoire du Mauna Loa (MLO) de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA). Ses instruments enregistrent les images du disque solaire et l'assombrissement centre-bord toutes les 3 minutes durant une période variant de 3 à 10 heures quotidiennement à partir de 17 h 0 UTC lorsque la météo le permet.

Instruments[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

Les instruments suivants sont utilisés au MLSO[2] :

  • Un polarimètre coronal multi-canaux (CoMP) surveille le champ magnétique dans la couronne solaire en enregistrant la force et la polarisation de la lumière reçue ;
  • Un télescope photométrique solaire ce précision (PSPT) produit des images très précises de la photosphère à cinq longueurs d'onde différentes ;
  • Un coronographe (K-COR) pour étudier la formation et la dynamique des éjections de masse dans la couronne solaire.

Anciens[modifier | modifier le code]

Il y a eu antérieurement divers instruments dont[2] :

  • Un système d'observation coronal avancée (ACOS) pour surveiller la chromosphère sur un support partagé ;
  • Un Coronado Solarmax 60 (CS60), un petit réfracteur construit par Meade Instruments qui fournissait une observation du disque et des membres  ;
  • Un photomètre imageur chromosphérique Helium-I (CHIP) pour suivre l'émission de l'hélium non ionisé de la chromosphère ;
  • Un polarimètre pour les études internes coronales (PICS) en de 1994 à 1997 qui fut remplacé par le CS60 ;
  • Un moniteur numérique de proéminence (DPM) Hα de 1994 à 1997 qui fut remplacé par le PICS ;
  • Un moniteur de proéminence (PMON) des membres Hα images sur le film de 1980 à 1994 (remplacé par le DPM) ;
  • Un coronographe Mark III-K (Mk3) exploité de 1980 à 1998 et par le MK4 jusqu'en 2013.

Autres instruments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mauna Loa Solar Observatory (HAO/NCAR): slideshow », Mauna Loa Solar Observatory (consulté le 10 juin 2016).
  2. a et b (en) « Mauna Loa Solar Observatory (HAO/NCAR): Its Instrumentation », Mauna Loa Solar Observatory (consulté le 10 juin 2016).
  3. (en) « AMIBA », Academica Sinica Institute of Astronomy and Astrophysics (consulté le 10 juin 2016).
  4. (en) « NSO/GONG: Site - Mauna Loa », National Solar Observatory (consulté le 10 juin 2016).
  5. (en) « VYSOS Variable Young Stellar Object Survey », University of Hawaii Institute for Astronomy (consulté le 10 juin 2016).