Notation Laban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir notation et Laban.
Les directions.
Les parties du corps.

La notation Laban est un système de notation du mouvement inventé en 1928 par Rudolf Laban (1879-1958) et développé par Albrecht Knust en Allemagne puis par Ann Hutchinson Guest en Angleterre et aux États-Unis. Ce système est appelé Kinetography en Europe, en Amérique latine et en Corée par exemple (on traduit cinétographie en français), Labanotation aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Chine notamment.

Créé en 1959, l'International Council of Kinetography Laban/Labanotation se réunit en congrès tous les deux ans afin que les chercheurs et praticiens de ce système de notation puissent échanger sur leurs expériences. Ce congrès, qui donne lieu l'année suivante à la publication d'un compte-rendu (Proceeding), se déroule en alternance en Amérique, en Europe et en Asie.

Rudolf Laban a construit son système autour des quatre éléments essentiels constitutifs d'un mouvement : l'espace, le temps, le poids et la force.

Les signes d'écriture sont placés le long d'une portée verticale qui se lit de bas en haut. La ligne verticale centrale définit l'appui au sol. Ainsi, la plupart du temps, les appuis des pieds sont placés à gauche et à droite de la ligne centrale, déterminant le pied en mouvement.

Un même signe indique :

  • la direction du mouvement : en fonction de sa forme, comme indiqué sur la figure ci-contre (avant - arrière - gauche - droite - diagonales - sur place) ;
  • sa hauteur : en fonction de son remplissage, noir pour bas, blanc pour intermédiaire et hachuré pour haut (exemple pour les appuis : haut = sur pointe ; bas = plié ; intermédiaire = « normal »)
  • sa durée : en fonction de la longueur du signe ;
  • la partie du corps concernée par le mouvement : selon le symbole de la partie du corps qui est juxtaposé au signe.

Le placement des signes sur la portée donne la simultanéité des mouvements (lecture horizontale) et leur succession (lecture verticale).

Les distances, les relations avec des partenaires ou avec des objets, le centre de gravité, la dynamique, les tours, sauts, trajets et déplacements au sol sont indiqués par des signes spécifiques.

Simultanéité et succession.

En Allemagne, le système a été développé par Albrecht Knust, au Royaume-Uni et aux États-Unis par Ann Hutchinson Guest et en France par Jacqueline Challet-Haas.

Liens externes[modifier | modifier le code]