Norks Telegrambyra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fondée en 1867 à Oslo, la coopérative de quotidiens Norsk Telegrambyra, basée en Norvège, fut la première Agence de presse d'un pays où le taux de pénétration de la presse dans les foyers est resté l'un des plus élevés au monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Agence Continentale allemande participa avec l'Agence de presse Ritzaus, danoise, à la constitution de l'Agence Svenska Telegrambyran en Suède, puis, la même année à celle de la Norsk Telegrambyra en Norvège, car ces pays étaient devenus son « territoire », plus que celui de la britannique Reuters[1].

L'année précédente, Eric Nikolai Ritzau, jeune journaliste au sein de la rédaction du "Danish National Journal" de Copenhague en tant que reporter pour les affaires politiques et parlementaires, avait organisé la réception et la transmission de télégrammes de l'étranger[2]. En février 1866, il fonde le "Nordic", ou "Bureau central des télégrammes", bientôt appelée Agence Ritzaus.

Une quatrième agence scandinave, la "Finska Telegrambyra" sera créée en Finlande en association avec les russes, beaucoup plus tard, en 1887[3], tandis qu'un accord de coopération mutuelle lie les quatre agences scandinaves, deux ans plus tard en 1889[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Trafic de nouvelles", parOliver Boyd-Barrett et Michael Palmer Éditeur A. Moreau, 1981, page 427
  2. "Newspapers in Denmark", par Svend Thorsen Danske selskab, 1953, page 146
  3. Etude pour le compte de l'UNESCO par l'ex directeur de l'Agence Ritzaus en 1978, page 6 [1]
  4. Etude pour le compte de l'UNESCO par l'ex directeur de l'Agence Ritzaus en 1978, page 5 [2]