Noah and the Whale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Noah and The Whale
Description de cette image, également commentée ci-après
Charlie Fink en 2012.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Folk rock, rock indépendant
Années actives 20062015
Labels Mercury Records
Composition du groupe
Anciens membres Charlie Fink
Tom Hobden
Matt « Urby Whale » Owens
Fred Abbott
Michael Petulla
Doug Fink
Laura Marling
Emmy the Great
Jack Hamson

Noah and the Whale est un groupe de folk rock indépendant britannique, originaire de Twickenham, en Angleterre. Il est composé de Charlie Fink (au chant et à la guitare), Tom Hobden (violon et clavier), Matt Owens (guitare basse), Fred Abbott (guitare et clavier) et Michael Petulla (percussions).

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et premier album (2006–2008)[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 2006[1]. Après quelques singles, leur premier album The World Lays Me Down, est sorti en août 2008. L'album est numéro cinq des UK Albums Chart et a reçu des critiques positives[2]. Emmy the Great a chanté pendant une courte période avec le groupe tandis que l'accompagnement des cuivres était assuré par Jon Carvell (trombone) et Sam Kinrade (trompette). Lillie Flynn (sœur du chanteur Johnny Flynn) et Rebecca Taylor (du groupe Slow Club) ont également été chanteuses lors des tournées. Jusqu'à mi-2008, Laura Marling était membre du groupe (chœurs). Elle a quitté le groupe quelques mois après la sortie de l'album The World Lays Me Down.

Ils font plusieurs apparitions dans des festivals comme Reading and Leeds Festivals, Cambridge Folk Festival, Latitude Festival, South by Southwest, V Festival et celui de Glastonbury Festival.

The First Days of Spring (2009)[modifier | modifier le code]

En janvier 2009, le groupe commence à travailler sur son deuxième album The First Days of Spring. Parallèlement à sa sortie, Charlie Fink réalise un film ayant la même durée que l'album, également intitulé : The First Days of Spring. Fink décide de ne pas intégrer des chœurs féminins sur ce deuxième opus à cause d'une rupture douloureuse avec Laura Marling, qui s'orientait vers une carrière solo. Mais cette séparation a aussi occasionné des transformations dans leur musique, avec des changements dans la mise en scène et dans leurs paroles. Leur album est sorti le 31 août 2009, un peu plus d'un an après leurs débuts.

The First Days of Spring est le premier single de l'album portant le même nom et est disponible en téléchargement sur le site du groupe. Un deuxième single, intitulé Blue Skies, est sorti durant l'été 2009. Le 28 août 2009, Doug Fink, le frère du chanteur Charlie Fink, annonce, quelques jours avant la sortie de leur deuxième album, qu'il quitte le groupe pour poursuivre une carrière en médecine. Au même moment, un nouveau membre du nom de Fred Abbott intègre le groupe en tant que deuxième guitariste (et piano) tandis que Doug est temporairement remplacé par le batteur Jack Hamson, du groupe Pull Tiger Tail. Leur chanson, Give a Little Love est utilisée dans un épisode de Cougar Town, intitulé: Here Comes My Girl, et est diffusé le . Une autre de leurs chansons, Blue Skies est utilisée dans un épisode des Frères Scott, intitulé Some Roads Lead Nowhere, diffusé le 7 décembre 2009.

Last Night on Earth (2010–2012)[modifier | modifier le code]

En janvier 2010, il est annoncé que le groupe retourne prochainement en studio pour préparer leur troisième album, dont le titre serait Old Joy. Dans une interview avec le site SoonerMusic.com, Charlie Fink annonce que l'album, prévu pour mars 2011, serait appelé Last Night on Earth, et qu'il disposerait de 10 pistes. Les chansons sont annoncées comme plus « optimiste » que leur dernier album. Le premier single de l'album est L.I.F.E.G.O.E.S.O.N. Le 3 décembre 2010, Noah and the Whale publient une chanson sur leur site intitulée Wild Thing. De nombreuses chansons ont été utilisées pour divers programmes télévisés et publicités ainsi que pour quelques films. Par exemple, la série de la BBC Waterloo Road utilise notamment le titre My Broken Heart. Le 25 juillet 2011 est sorti le premier enregistrement live du groupe tandis qu'un EP enregistré pendant l'iTunes Festival 2011 de Londres sera disponible uniquement en téléchargement.

Le titre Waiting for My Chance to Come est par ailleurs joué au début de l'épisode 8 de la cinquième saison de Skins.

Influences et style musical[modifier | modifier le code]

Avec leurs influences folk, ils sont comparés à des groupes tels que : Belle & Sebastian ou au chanteur Stuart Murdoch et Stephen Merritt[3].

Le nom du groupe est un mariage entre le titre d'un film préféré d'un des membres: Les Berkman se séparent (The Squid and the Whale) et, le nom du réalisateur de ce film (Noah Baumbach). Le groupe dans son entier, et tout particulièrement Charlie Fink, sont aussi de grands fans du cinéaste Wes Anderson, qui a contribué à la production des Berkman se séparent, Charlie Fink dira d'ailleurs : « j’aime cette façon que Wes Anderson a de trouver le beau dans le ridicule, et le ridicule dans le beau. Et j’aime l’idée que nos univers se ressemblent[4]. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Peaceful, the World Lays Me Down
  • 2009 : The First Days of Spring
  • 2011 : Last Night on Earth
  • 2013 : Heart of Nowhere

EP[modifier | modifier le code]

  • 2011 : iTunes Festival : London 2011

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2007 : 5 Years Time
  • 2008 : 2 Bodies 1 Heart
  • 2008 : Shape of My Hear
  • 2009 : Blue Skies
  • 2009 : My Door Is Always Open
  • 2011 : L.I.F.E.G.O.E.S.O.N
  • 2011 : Tonight's the Kind of Night
  • 2011 : Life is Life

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Noah and the Whale: 'Failure is a badge of honour, because it means you risked failure' », The Independent,
  2. (en) Elan Priya, « Noah and the Whale - Peaceful, The World Lays Me Down », The Times,‎
  3. Johanna Seban, « Le disque du jour : Noah & The Whale, “Peaceful, the World Lays Me Down” », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 28 juin 2013)
  4. Johanna Seban, « The First Days of Spring », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 28 juin 2013)