Niveau à bulle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Niveau et Niveau (outil).
Un niveau à bulle.

Un niveau à bulle est un élément d'un instrument de mesure conçu pour indiquer si une surface correspond à l'angle de référence. Par exemple l'horizontale, la verticale et 45° sont généralement proposés sur la règle du maçon.

Principe schématique d'une fiole de niveau à bulle. La courbure est exagérée.

L'instrument contient dans une petite fenêtre au moins une fiole torique transparente et qui n'est que partiellement remplie d'un liquide coloré, en général en jaune, le plus souvent de l'éthanol (du fait de son faible point de congélation), dans lequel une bulle d'air est prisonnière. Deux traits indiquent la position où doit se trouver la bulle pour correspondre au niveau. La courbure du tube permet le calage de la bulle entre ses repères ; en effet, si le tube était cylindrique, le calage serait impossible, la bulle ne pouvant être positionnée qu'à une extrémité sans pouvoir l'isoler au milieu, position théorique impraticable.

Deux niveaux à bulle orthogonaux élémentaires définiront ainsi un plan horizontal (usage en géodésie, voir inclinomètre).

Parfois appelée nivelle

Il existe aussi des niveaux dont la forme de la fiole est une portion de sphère pour aligner rapidement une composante verticale équivalent au fil à plomb. On les appelle nivelle quand ils sont solidaire d'un pied, d'un instrument ou d'un appareil.

Le niveau à bulle serait l'invention du physicien et écrivain français Melchisédech Thévenot (1620-1692) vers 1660[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :