Nikon F70

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nikon F70
Image illustrative de l'article Nikon F70

Type reflex
Format de pellicule 135
Format d'image 24 × 36 mm
Monture porte-objectifs Nikon F
Obturateur plan focal
Temps de pose 30 s — 1/4000 s + pose B
Synchro flash 1/125 s
Modes de mesure matricielle 3D 8 zones, pondérée centrale
Sensibilités 6 à 6400 ISO
Modes d'exposition plusieurs programmes, priorité ouverture, priorité vitesse, manuel
Viseur pentaprisme, couverture 92%
Mise au point automatique, manuelle
Moteur intégré, ≈ 3.7 im/s
Chargement du film Automatique
Compteur de vues Électronique
Dos dateur en option
Alimentation 2 × CR123A ou DL123A
Dimensions (l × h × p) 151 × 103 × 70 mm
Poids 585 g

Le Nikon F70 est un appareil photographique reflex mono-objectif autofocus argentique commercialisé par la firme Nikon entre 1994 et 2000. Il se distingue par une interface utilisateur inhabituelle qui utilise une combinaison de boutons de fonction et de réglage ainsi que la molette pour naviguer dans les paramètres imbriqués. Il semble que cette interface n'ait plus été utilisée par la suite.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Nikon F65 est un appareil de milieu de gamme. Bien que présenté comme un "petit F90" ses caractéristiques le rapproche davantage du F-601[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Reflex mono-objectif 35 mm autofocus à exposition automatique. L'autofocus utilise une seule plage de grande dimensions (3 x 7 mm).

L'obturateur plan focal à rideaux métalliques défilants verticalement donne les vitesses de 30 secondes à 1/4000 et une pose B. Il synchronise jusqu'au 1/125[2].

Le viseur couvre 92% du champ[3].

La mesure de lumière matricielle utilise 8 zones et un calculateur 3D intégrant au calcul la valeur de distance communiquée par les objectif AF-D.

Le calcul d'exposition peut se faire de plusieurs manières :

  • Programmé avec décalage.
  • Programmes "résultats" Portrait, paysage avec premier plan, paysage, macro, sport, coucher de soleil, nocturne et filé.
  • Priorité ouverture
  • Priorité vitesse
  • Manuel

L'appareil est muni d'un flash intégré de nombre guide 14 et d'un sabot à quatre contacts (plus la masse) pouvant recevoir n'importe quel flash avec différents niveaux d'utilisation des fonctions de l'appareil.[1]

Ergonomie[modifier | modifier le code]

La navigation dans les différentes fonctions fait appel à un bouton "Function". Ce bouton pressé, il faut choisir la fonction sur l'afficheur principal et ses larges secteurs colorés grâce à la roue codeuse puis valider ce choix par le bouton "Set". Ce système compliqué, encore aggravé par l'absence d'illumination de l'afficheur qui interdit son utilisation nocturne, fait l'objet de fortes récriminations de la part du journaliste de Chasseur d'images qui a testé l'appareil et qui clôture son article par une dernière flèche contre cette interface[1].

Accessoires compatibles[modifier | modifier le code]

  • Le Nikon F70 accepte tous les objectifs en monture F, de préférence en AF-D.
  • Tous les flash peuvent être utilisés avec des utilisations différentes des fonctions de l'appareil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Ronan Loaëc, « Nikon F70. Pour qui, ce nouveau venu ? », Chasseur d'Images,‎ , p. 59 à 65
  2. (en) Nikon, « Spécifications F70 », sur imaging.nikon.com (consulté le )
  3. Patrice-Hervé Pont, Nikon saga, Anglet, Ed. du Pecari, , 130 p. (ISBN 2-912848-27-X et 978-2-912848-27-7, OCLC 422066235, lire en ligne), p. 70

Liens externes[modifier | modifier le code]