Nicolas Nikolaïevitch Chipov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicolas Nikolaïevitch Chipov
Shipovnn.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Nationalité
Allégeance
Formation
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Chipov (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Nikolaï Chipov (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Autres informations
Grade militaire
Distinctions
Nicolas N. Chipov

Nicolas Nikolaïevitch Chipov (en russe : Николай Николаевич Шипов) (1846-1911) était un officier du haut-commandement de l'armée impériale russe, général de cavalerie.

Il était l'époux de Sophie Pétrovna Lanskoï, fille de Nathalie Gontcharova et du général Lanskoï.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fit ses études au célèbre lycée Alexandre[1] à Tsarkoïe Selo

En 1865, il intégra en tant que Junker, le régiment des Chevaliers-Gardes et devint officier, le .

Il fut décoré de l'Ordre de Saint-Stanislas de 2e classe en 1872, et de l'Ordre de Sainte-Anne, en 1875.

Le , il fut nommé commandant du 37e régiment de dragons.

En 1881, il fut décoré de l'Ordre de Saint-Vladimir de 4e classe, et devint commandant du régiment des Chevaliers-Gardes, puis devint général-major de ce même régiment en 1883.

Au couronnement de l'empereur Alexandre III, il faisait partie de sa garde d'honneur.

De 1884 à 1893, il était ataman des cosaques de l'armée de l'Oural.

En 1894, il fut nommé général-lieutenant et commandant de la première division des Chevaliers-Gardes et ensuite conseiller du général-gouverneur du grand-duché de Finlande.

En 1904, il fut nommé membre du Conseil de Guerre, par Nicolas II. Il passa au grade de général-adjudant en 1906.

Son fils Nicolas commandera aussi au sein des Chevaliers-Gardes, au sein du régiment de l'impératrice Marie Féodorovna et deviendra un proche conseiller de Nicolas II.

Sa fille Nathalie était l'épouse du célèbre général Miller.

Son frère Dimitri (1851-1920) était un homme politique russe, membre du Conseil d’État, député libéral.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pépinière des futurs grands serviteurs de l'Empire russe, Pouchkine y étudia

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]