Nick Carter, Master Detective

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nick Carter, Master Detective
Description de l'image "Nick Carter, Master Detective" (film).jpeg.

Réalisation Jacques Tourneur
Scénario Bertram Millhauser
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film policier
Durée 60 minutes
Sortie 1939

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Nick Carter, Master Detective est un film américain en noir et blanc réalisé par Jacques Tourneur, sorti en 1939.

Synopsis[modifier | modifier le code]

John Keller, l'inventeur d'un nouvel avion révolutionnaire, se rend à l'usine de Radex Airplane Factory en Californie en compagnie de Nick Carter, qui voyage sous le nom de Robert Chalmers, assistant du directeur de l'usine Hiram Streeter. Une fois en vol, le pilote feint une panne de moteur et atterrit. Il a en fait rendez-vous avec un groupe d'espions qui veulent voler les plans de Keller. Nick déjoue leur plan et, avec l'aide de l'hôtesse Lou Farnsby, pilote l'avion et ses passagers jusqu'en Californie. À l'usine Radex, Streeter explique à Nick que des plans secrets ont été volés, malgré une sécurité renforcée. L'avenir de l'usine est lié au développement de l'avion de Keller et c'est pour enquêter sur ces vols que Streeter a fait venir Nick Carter. La liste de suspects de Nick inclut Lou, et il demande à Streeter de l'employer à l'infirmerie. Nick est aidé dans son enquête par Bartholomew, un détective amateur. Lorsqu'un sabotage détruit le nouvel avion lors d'un vol d'essai, Nick commence à suspecter Keller, mais ce dernier est assassiné. Quand Nick attrape un des patients du Dr Frankton avec des photos des plans dans ses bandages, Frankton réalise qu'il est sur le point d'être arrêté et prend Lou en otage. Frankton s'enfuit par bateau de l'usine, avec Nick et à sa poursuite en avion. Finalement, Bartholomew et la police du port arrivent pour arrêter les espions.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

« Deuxième long métrage tourné aux États-Unis par Jacques Tourneur, cette aventure du fameux Nick Carter, ici incarné par Walter Pidgeon, fera passer un excellent moment aux amateurs de feuilleton policier »

— Télé 7 jours n°1259, du 14 au 20 juillet 1984, p. 35

Autour du film[modifier | modifier le code]

MGM a acheté les droits des 1 100 histoires de Nick Carter parues dans les années 1930, dans le but d'en faire une série de films. Cette série, basée en fait sur des scénarios originaux, ne commença qu'en 1939 avec ce film. Les autres films sont "Sky Murder" (1940) de George B. Seitz et "Phantom Raiders" de Jacques Tourneur (1940), toujours avec Walter Pidgeon et Donald Meek[1]

The Cinema of Nightfall, Jacques Tourneur, (en) Chris Fujiwara, The Johns Hopkins University press, 2000, P. 64 - 69

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon note sur le site de l'AFI (Cf. lien externe)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]