Nathalie Gobin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Gobin.
Nathalie Gobin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
(à 27 ans)
Madrid
Nationalité
Activité
artiste peintre
Formation
maîtrise d'histoire de l'art
Maître
Mouvement
Distinctions
Médaille d'or
du Salon des artistes français (1990)
Compléments

Nathalie Gobin (Bourges, 27 juin 1964 - Madrid, 22 mars 1992[1]), est une artiste peintre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nathalie Gobin naît le 27 juin 1964 à Bourges. Elle est élève à l'école Marguerite-de-Navare, lorsqu'elle est remarquée par son professeur de dessin qui l'encourage à poursuivre dans cette voie. Conseil suivi d'effet, elle débute un cursus d'histoire de l'art et en parallèle se met à la peinture. Elle devient en 1983 élève de Philippe Lejeune dans son école d'Étampes, et réalise sa première exposition personnelle en 1987.

Nathalie Gobin prépare une maîtrise d'histoire de l'art qu'elle obtient en 1988 avec la mention très bien, le sujet étant « les nuages dans la peinture espagnole, de Gréco à Goya, ciel et cieux ».

Après avoir été sélectionnée, elle part en Espagne en 1990 pour intégrer comme pensionnaire la 61e promotion artistique de la Casa de Velázquez[2] à Madrid.

Nathalie Gobin se suicide[3] à Madrid le .

Expositions individuelles ou collectives[modifier | modifier le code]

De son vivant[modifier | modifier le code]

Après sa mort[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Brizard, Académie des Beaux-Arts, Paris 1988
  • Prix Eddy Rugle Michailov, Fondation Taylor, 1989
  • Prix Lesquivin Garnier[8], Académie des Beaux-Arts, Paris 1989
  • Médaille d'argent, Salon des artistes français, Paris 1989
  • Prix des amis de l'Europe, Paris 1989
  • Prix Rivoire de la Fondation Taylor, Paris 1989
  • Médaille d'or, Salon des artistes français, Paris 1990
  • Prix du salon des moins de 35 ans, Salon des artistes français, Paris 1990

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site Magazine Kokispass à Bourges, Nathalie Gobin, pp14-15 texte intégral pdf (consulté le 6 juin 2010).
  2. Site casa velazquez, 61e promotion artistique lire en ligne (consulté le ).
  3. Site de la ville de Bourges, « En 1992, l'artiste, ancienne élève au lycée Marguerite de Navarre, mettra fin à ses jours. » texte intégral pdf (consulté le 6 juin 2010)
  4. Site Fondation Taylor, les expositions de 1846 à nos jours : 1992 « lire en ligne »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 6 juin 2010).
  5. Site Domaine de Rochevilaine, Exposition école d'Étampes lire en ligne (consulté le 6 juin 2010).
  6. Site de la ville de Bourges, Nathalie Gobin : éclairer l'inachevé texte pdf (consulté le 6 juin 2010).
  7. Site Mémoire vivante, la vision créatrice de Philippe Lejeune, « […] c'est une analyse aiguë de la lumière, une connaissance du métier, un graphisme s'appuyant au "près" de l'abstraction, comme on dit d'un bateau qu'il se tient au vent. Nathalie Gobin » lire en ligne (consulté le 6 juin 2010).
  8. Site institut de France, prix des Académies : prix en faveur des jeunes artistes lire en ligne (consulté le 7 juin 2010).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Nathalie Gobin », dans édition pour le concours d'ex-libris, Michaïlov, Friha, Lescot, Chantal Lanvin, de Selva, Le Glatin, Ladore, lestrit, Renée Bernard, Jean Cardot, Pierre Carron, Lange, ..., revue annuelle n°39, Fondation Taylor, mai 1990 titre en ligne (consulté le 6 juin 2010)].
  • « Nathalie Gobin », Univers des arts, no 69,‎ (résumé)
    Le sommaire en ligne présente une œuvre de Nathalie Gobin
  • « Nathalie Gobin : éclairer l'inachevé », Culture, dans Nouvelles de Bourges, 2008 p. 11 texte intégral pdf (consulté le 6 juin 2010).
  • « Nathalie Gobin », dans magazine Kokispass à Bourges, pp. 14–15 texte intégral pdf (consulté le 6 juin 2010).

Catalogues[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]