Narona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée archéologique de Narona

Narona est une colonie romaine antique de la province de Dalmatie, aujourd'hui un site dans le village de Vid, à 4 kilomètres de Metković sur la Neretva en Croatie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pline l'Ancien cite la colonie de Narona, sur le fleuve Narone[1].

Narona possédait un théâtre, car une inscription latine de l'époque d'Auguste indique qu'un Julius Martialis y donna trois jours de jeux scéniques[2].

Les dernières traces de présence byzantine à Narona sont deux monnaies, un datant de Phocas ou d'Héraclius Ier, l'autre un follis d'Héraclius émis à Constantinople en 613/614, ce qui situe la date de la chute de la ville lors des invasions des Avars ou des Slaves[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pline l'Ancien, Histoire Naturelle, III, 26
  2. CIL III, 1769 ; (en) Frank Sear, Roman théâtres : An architectural study, Oxford University Press, 2006, 609 p. (ISBN 978-0-19-814469-4), p. 23 et 256
  3. Popovic Vladislav, Bosković D., Duval Noël, Gros Pierre, Popović V. « Les témoins archéologiques des invasions avaro-slaves dans l'Illyricum byzantin (V) », Mélanges de l'École française de Rome. Antiquité, tome 87, n°1. 1975. pp. 445-504. [1], p. 488

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emilio Marin, « Découverte d'un Augusteum à Narona (information) », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 140ᵉ année,, no 3,‎ , p. 1029-1040 (lire en ligne)
  • Emilio Marin, « Livie à Narona », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 147ᵉ année, no 2,‎ , p. 957-974 (lire en ligne)
  • Jacques Fontaine, « La coopération archéologique franco-croate. Bilan (septembre 2002) et perspectives (note d'information) », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 147ᵉ année, no 1,‎ , p. 99-104 (lire en ligne)