Naohisa Takatō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Naohisa Takato)
Aller à : navigation, rechercher
Naohisa Takatō
Image illustrative de l'article Naohisa Takatō
Contexte général
Sport pratiqué Judo
Biographie
Nationalité sportive Drapeau du Japon Japon
Naissance (24 ans)
Catégorie - de 60 kg (super-légers)
Palmarès
Jeux olympiques - - 1
Championnats du monde 2 - 1
Championnats d'Asie 1 - -
Meilleurs résultats en Grands Chelems
Tournoi Paris Ekaterinbourg Rio Tokyo
Résultat V (3) V (1) - V (4)
Dernière mise à jour : décembre 2017

Naohisa Takato (高藤 直寿 Takatō Naohisa), né le , est un judoka japonais en activité évoluant dans la catégorie des moins de 60 kg. Médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, il est titulaire de deux titres de champion du monde, en 2013 et 2017, et d'un titre de champion d'Asie, lors de cette même année.

Biographie[modifier | modifier le code]

Champion du monde moins de 17 ans à Budapest en 2009, puis des moins de 20 ans en 2011 au Cap, Naohisa Takatō remporte lors de cette dernière année sa première médaille dans un tournoi grand chelem, avec une médaille de bronze à Tokyo lors de la coupe Jigoro Kano. L'année suivante, il remporte les tournois de Moscou et de Tokyo.

Après sa victoire au tournoi de Paris en , face au Coréen Jin-Min Jang[1], il remporte en août son premier titre mondial en battant en finale des Championnats du monde de Rio de Janeiro le Mongol Amartuvshin Dashdavaa[2]. En fin d'année, il remporte pour la deuxième fois la coupe Jigoro Kano. En 2014, il remporte le Grand Prix de Budapest. Tenant du titre, il remporte une médaille de bronze lors des mondiaux de Tcheliabinsk[3]. Son début année suivante est décevant, avec une élimination en huitièmes de finale lors du Grand Prix de Düsseldorf, puis une élimination dès son premier combat des Championnats du Japon, ce qui le prive d'une place dans la sélection japonaise pour les mondiaux[4]. En mai, il remporte le Masters de Rabat. En fin d'année, il remporte le tournoi de Paris[5]. Il enchaîne en décembre par une nouvelle victoire dans un tournoi GrandChelem, à Tokyo lors de la Coupe Jigoro Kano.

Pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro, il est en concurrence avec Toru Shishime pour représenter les couleurs japonaises en moins de 60 kg[6]. Malgré sa victoire aux championnats du Japon, celui-ci se voit préférer Takatō, demi-finaliste[7]. En mai, il est retenu pour le Masters disputé à Guadalajara, où il écoue dès son premier combat face au Français Vincent Limare[8]. Lors du tournoi olympique, il doit passer par les repêchages après une défaite en quarts de finale face au Géorgien Amiran Papinashvili. Il remporte la médaille de bronze en battant l'Azéri Orkhan Safarov[9]. En fin d'année, il termine deuxième de la Coupe Jigoro Kano[10].

L'année suivante, il remporte pour la troisième fois le tournoi de Paris[10]. Il remporte les championnats d'Asie disputés à Hong Kong. Il remporte son deuxième titre mondial lors de l'édition de Budapest où il bat en finale Orkhan Safarov[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2011 Championnats du monde des moins de 20 ans Le Cap 1er Moins de 60 kg
2013 Championnats du monde Rio de Janeiro 1er Moins de 60 kg
2014 Championnats du monde Tcheliabinsk 3e Moins de 60 kg
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 3e Moins de 60 kg
2017 Championnats d'Asie Hong Kong 1er Moins de 60 kg
Championnats du monde Budapest 1er Moins de 60 kg

Tournois Grand Chelem et Grand Prix[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2012 Grand Slam Moscou Moscou 1er Moins de 60 kg
Grand Slam Tokyo Tokyo 1er Moins de 60 kg
2013 Grand Slam de Paris Paris 1er Moins de 60 kg
Masters mondial de judo Tyumen 1er Moins de 60 kg
Grand Slam Tokyo Tokyo 1er Moins de 60 kg
2014 Grand prix Budapest Budapest 1er Moins de 60 kg
2015 Grand Slam de Paris Paris 1er Moins de 60 kg
Masters mondial de judo Rabat 1er Moins de 60 kg
Grand Slam de Tokyo Tokyo 1er Moins de 60 kg
2017 Grand Slam de Paris Paris 1er Moins de 60 kg
Grand Slam de Tokyo Tokyo 1er Moins de 60 kg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Judo : les Japonais au rendez-vous à Paris », sur euronews.com, .
  2. « Le titre pour Takato », sur www.lequipe.fr, (consulté le 27 août 2013).
  3. « Ganbat champion au mérite », sur lequipe.fr, .
  4. « Pas de Mondiaux pour Takato », sur lequipe.fr, .
  5. Adrien Casanova, « Tournoi de Paris: Limare en argent, Gneto en bronze », sur sports.fr, .
  6. « Championnats du Japon : des sélections olympiques en jeu », sur lespritdujudo.com.
  7. « La sélection officielle japonaise pour Rio », sur lespritdujudo.com, .
  8. « La crème du judo au Masters de Guadalajara », sur euronews.com.
  9. « JO Rio 2016 — Le direct du 1e jour », sur lespritdujudo.com, .
  10. a et b « Grand Chelem Paris 2017, un samedi à Bercy », sur lespritdujudo.com, .
  11. « Deuxième couronne mondiale pour le Japonais Naohisa Takato », sur lequipe.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices dans des bases relatives au sport : Alljudo • Fédération internationale de judo • JudoInside.com • LesSports.infoVoir et modifier les données sur Wikidata