Nanoarchaeum equitans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nanoarchaeum equitans
Description de cette image, également commentée ci-après
Cellule d'Ignicoccus hospitalis en interaction avec deux symbiotes Nanoarchaeum equitans.
Classification
Règne Archaea
Embranchement Nanoarchaeota
Classe Incertae sedis
Ordre Incertae sedis
Famille Incertae sedis
Genre Nanoarchaeum

Nom binominal

Nanoarchaeum equitans
Huber et al., 2002[1]

Nanoarchaeum equitans est l'unique espèce d'archées thermophiles de l'embranchement (phylum) des Nanoarchaeota. Il s'agit de cellules sphériques de très petite taille — environ 400 nm de diamètre — vivant en symbiose ou peut-être comme parasites avec Ignicoccus hospitalis, une archée thermophile du phylum des Crenarchaeota. Ce microorganisme présente le plus petit génome non viral séquencé après Candidatus Carsonella ruddii, avec seulement 490 885 paires de bases. Son statut d'espèce unique d'un phylum à part entière est cependant débattu, car il pourrait en fait s'agir d'une espèce très spécialisée issue de l'ordre des Thermococcales, au sein de l'embranchement des Euryarchaeota[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Référence NCBI : Nanoarchaeum equitans (en)
  2. (en) Celine Brochier, Simonetta Gribaldo, Yvan Zivanovic Fabrice Confalonieri et Patrick Forterre, « Nanoarchaea: representatives of a novel archaeal phylum or a fast-evolving euryarchaeal lineage related to Thermococcales? », Genome Biology, vol. 6,‎ , R42 (PMID 15892870, DOI 10.1186/gb-2005-6-5-r42, lire en ligne)
  • (en) Harald Huber, « A new phylum of Archaea represented by a nanosized hyperthermophilic symbiont », Nature, vol. 417, no 6884,‎ , p. 63–67 (PMID 11986665, DOI 10.1038/417063a)
  • (en) Elizabeth Waters, « The genome of Nanoarchaeum equitans: insights into early archaeal evolution and derived parasitism », PNAS, vol. 100, no 22,‎ , p. 12984–12988 (PMID 14566062, PMCID 240731, DOI 10.1073/pnas.1735403100)
  • (en) Sabyasachi Das, « Analysis of Nanoarchaeum equitans genome and proteome composition: indications for hyperthermophilic and parasitic adaptation », BMC Genomics, vol. 7,‎ , p. 186 (PMID 16869956, PMCID 1574309, DOI 10.1186/1471-2164-7-186)