Naboth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Naboth lapidé devant sa vigne, extrait de la Chronique universelle de Rodolphe d'Ems. Artiste anonyme (entre 1350 et 1375)

Naboth (hébreu : נבות) est un Israélite dont l'histoire est racontée dans la Bible, dans le Premier livre des Rois[1]. Il est la victime et le symbole d'une double injustice[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

La prophétie d'Élie contre Achab et Jézabel à la vigne de Naboth. Illustration de sir Francis Dicksee (1853-1928)

Naboth possède à Jezraël une vigne qui touche le palais d'Achab, roi d'Israël[3]. Le souverain lui propose de la lui acheter, mais Naboth refuse, car elle est l'héritage de ses pères[4], et la loi défend toute aliénation des biens patrimoniaux[1], [5].

Achab renonce à l'idée, mais Jézabel, femme d'Achab, convaincue de la prérogative des rois, s'obstine. Elle demande à deux complices d'insulter Naboth et de déclarer ensuite qu'il a blasphémé contre Dieu. Le stratagème fonctionne et elle réussit à faire condamner à mort Naboth par lapidation[4].

Au moment où Achab prend possession de la vigne, le prophète Élie[6] prédit aux deux époux qu'ils paieront leur faute de leur vie et de la ruine de leur dynastie[1]. Achab exprime un repentir sincère[7]. Dieu l'épargne alors, et annonce qu'il fera venir le malheur sur sa maison pendant la vie de son fils[8]. La Bible montre l'accomplissement de cette prophétie par la main de Jéhu[9].

Les paroles de Dieu à Élie visant Achab : « Tu lui diras : Ainsi parle l’Éternel : N’es-tu pas un assassin et un voleur ?  »[10] (הֲרָצַחְתָּ וְגַם יָרָשְׁתָּ) traduisent le double crime commis contre Naboth.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Jean Racine rend ces passages célèbres en les résumant dans Athalie (acte Ier)[1]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le rôle de Naboth est interprété par :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Encyclopédie Larousse du XXe siècle, Paris, 1932
  2. Urie le Hittite, envoyé à la mort par le roi David qui convoite sa femme Bethsabée, est une autre victime de double injustice dans l'Ancien Testament.
  3. 1R 21,1-2
  4. a et b Histoire visuelle de la Bible, National Geographic, Les Nouveaux Essentiels, , 512 p. (ISBN 9782822900331)
  5. Lv 25,23
  6. 1R 21,17
  7. 1R 21,27
  8. 1R 21,29
  9. 2R 9,25-26
  10. 1R 21,19

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]