Néphoscope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Néphoscope à grille

Le néphoscope (grec ancien : nuage et observation) est un instrument d'observation visuelle de la direction du mouvement des nuages et de mesure de leur vitesse angulaire[1]. Cet appareil météorologique a été inventé en 1865 par P. Carl Braun[2] pour faciliter l'observation de la marche des nuages et des courants atmosphériques en altitude où le vent ne correspond par à celui de l’anémomètre au sol[3].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Il en existe plusieurs types selon la méthode utilisée : à grille, à miroir (ou de Fineman) et de Besson. Avec le néphoscope à grille, l'observateur pointe l'appareil vers un nuage et suit son déplacement sur une grille graduée situé sur la plaque de l'appareil[4]. L'observateur aligne un oculaire se trouvant sur le pourtour de la plaque avec un point du grillage où le nuage semble se déplacer horizontalement d'un trou à l'autre et note ensuite la vitesse angulaire de déplacement[5]. Une variante de ce dernier est le néphographe de Besson où la grille est remplacée par une herse. Des tiges verticales sont alignés de manière équidistantes les unes des autres et une herse au bout d'une colonne peut bouger verticalement. l'observateur déplace la herse jusqu'à ce que le nuage semble passer au sommet d'une tige à l'autre[6].

Dans le néphographe à miroir ou de Fineman, l'image des nuages est réfléchie par un miroir circulaire parallèle au sol et pointant vers le ciel[7]. Autour du miroir se trouve une échelle graduée en degrés, donnant l'azimut, et un oculaire, monté sur une trépied au-dessus du miroir. Ce dernier peut se déplacer entre l'horizontale et le zénith. L'observateur le bouge jusqu'à ce que l'image du nuage se retrouve au centre du miroir et note ensuite le déplacement angulaire de son image par rapport au temps vers le bord du miroir; la direction de déplacement correspond à l'azimut de sortie[8].

Quel que soit l'instrument, le mouvement du nuage et sa vitesse angulaire sont notés et l'observateur déduit sa vitesse de déplacement s'il a mesuré antérieurement sa hauteur grâce à un autre instrument tel le célomètre ou le théodolite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bureau de traduction, « Néphoscope », sur Travaux publics et services gouvernementaux Canada (consulté le 25 juillet 2014)
  2. Carl Braun: Das Nephoscop. Instrument zur Bestimmung der Richtung und der Geschwindigkeit des Windes in höheren Regionen. Wigand, Leipzig 1865
  3. « néphoscope », sur Littré.org (consulté le 25 juillet 2014)
  4. Organisation météorologique mondiale, « Néphoscope à grille et de Besson », sur Eumetcal (consulté le 25 juillet 2015)
  5. (en) « Grid nephoscope », Meteorological Glossary, sur American Meteorological Society (consulté le 25 juillet 2014)
  6. (en) « Comb nephoscope », Meteorological Glossary, sur American Meteorological Society (consulté le 25 juillet 2014)
  7. Organisation météorologique mondiale, « Néphoscope à miroir », sur Eumetcal (consulté le 25 juillet 2015)
  8. (en) A. Lawrence Rotch, « Sounding the Ocean of Air », Project Gutenberg's Sounding the Ocean of Air, sur gutenberg.org, (consulté le 25 juillet 2014)