Myosite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La myosite est une affection inflammatoire du tissu musculaire.
Elle fait partie des troubles musculosquelettiques.

Myosite infectieuse[modifier | modifier le code]

Des myosites peuvent être une séquelle de maladie infectieuse, dont de :

  • Maladie de Lyme[1] (à tous les stades de la maladie,en raison notamment de l'arthrite de Lyme, qui peut être intermittente ou chronique (genoux, hanches, coudes chevilles, poignets peuvent être affectés, de même que les petites articulations). L'antibiothérapie peut supprimer ou améliorer ces symptômes, avec parfois une phase d'aggravation ou une inflammation chronique due à des mécanismes immunologiques[1]. Chez certains patients, une myosite peut faire aussi partie d'un « syndrome post-maladie de Lyme »)[1].

Myosite ossifiante (maladie génétique)[modifier | modifier le code]

  • La fibrodysplasia ossificans progressiva ou myosite ossifiante ou maladie de Munchmeyer ou encore maladie de l'homme de pierre est (CAUCHOIX J., 1976, ROGERS JG and GEHO WB., 1979, COHEN RB, HAHN GV, TABAS JA et al., 1993, Kaplan FS; Xu M; Glaser DL; Collins F; Connor M; Kitterman J; Sillence D; Zackai E; Ravitsky V; Zasloff M; Ganguly A; and Shore EM., 2008)
    • une maladie rare qui touche environ 2500 personnes dans le monde (soit un cas sur 2 millions de naissances)
    • sans prédisposition ethnique ou raciale connue et
    • touchant les 2 sexes avec une égale fréquence.

Cette maladie génétique invalidante se caractérise

    • par une malformation "congénitale" du gros orteil (entre autres malformations, la plus marquante) et
    • par une ossification selon une topographie anatomique particulière des muscles squelettiques (muscles des mouvements volontaires): il y a fabrication de tissu osseux (cellules osseuses) à l'intérieur même du muscle et autour de lui, dans les tendons et les aponévroses (membranes de recouvrement et de protection des muscles) progressive .

La majorité des sujets atteints de fibrodysplasia ossificans progressiva ne sont pas reconnus tôt dans la vie avant la survenue de l'ossification et sont exposés à certaines investigations diagnostiques sources de séquelles invalidantes définitives
La cause génétique de la fibrodysplasia ossificans progressiva (FOP) est identifiée (2006), et l'examen génétique disponible et indiqué avant l'apparition d'ossification ectopique (Kaplan FS; Xu M; Glaser DL; Collins F; Connor M; Kitterman J; Sillence D; Zackai E; Ravitsky V; Zasloff M; Ganguly A; and Shore EM., 2008).

La recherche en matière de FOP peut apporter des éléments nouveaux en ce qui concerne ostéoporose, rhumatisme, dégénérescence des valves cardiaques, lésions de la moelle épinière et autres problèmes osseux.
La recherche en labo sur la FOP ouvre aussi la porte à d'autres travaux génétiques. la myosite peut être liée à une transmission materno fœtale de la rubéole.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Bitar I, Lally EV. Med Health R I, Musculoskeletal manifestations of Lyme disease ; 2008 Jul; 91(7):213-5 (résumé)