Liste des musées de Nantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Façade du musée des beaux-arts.

Plusieurs musées consacrés à des domaines très variés sont implantés à Nantes, en France.

Musées en activité[modifier | modifier le code]

Musée d'histoire[modifier | modifier le code]

Le Musée d'histoire, à l'intérieur du château des ducs de Bretagne, offre au public une rétrospective des activités nantaises au fil des siècles ainsi qu'une vaste ouverture au monde contemporain : les thèmes proposés au fil de la visite montrent l'évolution de la cité antique jusqu'à la ville contemporaine en passant par la Révolution française, ou encore l'histoire du port colonial avec un fonds très important concernant la traite négrière et le commerce triangulaire.

Musée d'arts de Nantes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musée d'arts de Nantes.

Situé entre le château des ducs de Bretagne et le jardin des plantes, le Musée d'arts constitue une riche réserve artistique composée essentiellement de peintures, dont le Portrait de Madame de Senonnes par Ingres, Les Cribleuses de blé de Courbet et les trois chefs-d'œuvre de Georges de La Tour : Le Vielleur, Le Songe de saint Joseph et Le Reniement de saint Pierre. L'architecture du palais est dans la ligne des constructions officielles de la fin du XIXe siècle : son édification commence en 1893, selon des plans de l'architecte nantais Clément-Marie Josso, et l'inauguration a lieu en 1900. Le 23 juin 2017, le musée a rouvert ses portes suite à d’importants travaux qui ont permis de répondre aux normes contemporaines de conservation et d’augmenter de 30 % la surface d’exposition. Piloté par le cabinet d’architectes britannique, Stanton Williams (en), le projet d’extension et de rénovation met en valeur trois bâtiments qui sont, par leur architecture, le reflet de leurs époques respectives : le Palais, la Chapelle de l’Oratoire et le tout nouveau « Cube ». Par une réorganisation des espaces, la volonté des architectes a été de créer un parcours muséographique et architectural cohérent, au service de l’art. Le voyage au travers des collections du musée invite le visiteur à déambuler au cœur d’une grande variété d’espaces architecturaux en suivant un parcours continu dans l’histoire de l’art, du XIIIe au XXIe siècle.

Musée Dobrée[modifier | modifier le code]

Aperçu du musée Dobrée.

Situé quartier Graslin tout près du Muséum d'histoire naturelle, le musée Dobrée abrite une riche collection d'œuvres du Moyen Âge jusqu'au XXe siècle et compte plusieurs pièces rassemblées par Thomas Dobrée (1810-1895), un collectionneur issu d'une famille de négociants et armateurs du port de Nantes. Il rassemble aussi un très large éventail d’objets archéologiques allant de l'ère glaciaire jusqu'à la période carolingienne[1]. Parmi les pièces rares on trouve notamment le reliquaire du cœur d'Anne de Bretagne. Le musée est actuellement fermé pour travaux.

Musée Jules-Verne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musée Jules-Verne.

Au sommet de la butte Saint-Anne, le Musée Jules-Verne est entièrement consacré à l'écrivain né à Nantes en 1828. Il retrace la vie de l'auteur et restitue au public différentes collections en rassemblant livres, manuscrits, documents, extraits des œuvres et illustrations, affiches et objets[2]. La visite du musée présente, entre autres, une reconstitution du salon de Jules Verne qui évoque le décor de la pièce où furent reçus les journalistes venus d'Amérique, d'Angleterre, d'Allemagne ou de France pour s'entretenir avec le romancier. Le musée Jules Verne fut inauguré en 1978 à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de l'écrivain et rénové dans le cadre de l'année du centenaire de sa disparition en 2005.

Muséum d'histoire naturelle[modifier | modifier le code]

Muséum d'histoire naturelle

Le muséum d'histoire naturelle présente des collections de sciences naturelles et abrite différentes collections de zoologie générale, de faune régionale, de minéralogie ainsi qu'un vivarium présentant reptiles et batraciens de toutes origines.

François-René Dubuisson, épicier droguiste nantais, lance la première initiative nantaise de collection sur le thème de l'approche de l'étude de la nature, dans la foulée de la création en 1793 du Muséum d’histoire naturelle de Paris à partir du Jardin du Roi. Les collections sont achetées par le département en 1802 puis par la Ville de Nantes en 1806, qui les installe dans l'ancienne école de chirurgie de Saint-Côme (rue Saint-Léonard). Le bâtiment actuel fut inauguré en 1875 dans l'ancien Hôtel de la Monnaie[3].

Planétarium[modifier | modifier le code]

Planétarium de Nantes
Article détaillé : Planétarium de Nantes.

Dans le domaine de l’astronomie, le planétarium, ouvert en 1980 sur la butte Sainte-Anne, propose sous un dôme de 8 mètres de diamètre, des projections représentant le système solaire et les différentes constellations. Il est également équipé d'un planétaire numérique de dernière génération. Le Planétarium de Nantes est ouvert depuis 1980[4].

Musée de l'Imprimerie[modifier | modifier le code]

C'est après le règne de François II duc de Bretagne que le premier imprimeur de Nantes, Étienne Larcher, publie en 1493 Les Lunettes des Princes, première impression réalisée dans la ville.

Fondé en 1986, par Sylvain Chiffoleau, maître-imprimeur et Robert Colombeau, compositeur-typographe, ce musée a bénéficié de l'appui des municipalités d'Alain Chénard, Michel Chauty et Jean-Marc Ayrault pour réunir en un même lieu l'équipement permettant de fabriquer un livre en employant les anciens procédés. Il est actuellement situé 24 quai de la Fosse, dans les locaux de la médiathèque Jacques-Demy.

Le musée de l'Imprimerie expose les différentes techniques de composition manuelle ou mécanique ; des presses typographiques, des presses à bras, des presses à platine ou des presses à cylindre ; la gravure taille douce et la lithographie ; poinçons, matrices et machines à fondre pour la fabrication des caractères, caractères et rangs pour la composition manuelle typographique ; composeuses-fondeuses linotype et typographe, etc.[5],[6].

Musée naval du Maillé-Brézé[modifier | modifier le code]

Témoignage du passé maritime de Nantes, le musée naval du Maillé-Brézé a pour cadre un escorteur d'escadre mis en service en 1957 et désarmé en 1988. Trois bâtiments de ce type (le Cassard, le Tartu et le Guepratte) ont été construits dans les chantiers navals de Nantes[7].

Mémorial de l'abolition de l'esclavage[modifier | modifier le code]

Le premier mémorial de l’abolition de l'esclavage d’Europe a été inauguré en le long du quai de la Fosse, entre le pont Anne-de-Bretagne et la passerelle Victor-Schœlcher.

Musée des Compagnons du devoir[modifier | modifier le code]

Installée au Manoir de la Hautière, dans le quartier de Chantenay, cette bâtisse remontant au XIVe siècle est devenue la propriété des « Compagnons du Tour de France des Devoirs Réunis » après que ces derniers en ont effectué les restaurations à partir de 1968. Le manoir abrite depuis leur musée[8].

Musée de la Poste[modifier | modifier le code]

Le musée se trouve dans les locaux de la poste centrale, rue Président-Édouard-Herriot.

Musée des sapeurs-pompiers[modifier | modifier le code]

Le musée des Sapeurs-pompiers est installé dans l'ancien couvent des Ursulines devenu la « caserne Gouzé », située rue Maréchal-Joffre. Étant géré par des bénévoles, il n'est ouvert que quelques jours par mois[9].

Musées fermés[modifier | modifier le code]

Musée de la machine à coudre[modifier | modifier le code]

Insolite, ce musée, qui se trouvait au no 33 de la rue Gambetta, entre le musée des beaux-arts et le Jardin des plantes exposait plus de cent modèles témoignant de l'histoire de la machine à coudre[10]. Il a fermé en 2011[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Musée Dobrée », sur site du Conseil général de la Loire-Atlantique (consulté le 14 mai 2010)
  2. « Musée Jules Verne », sur site de la Ville de Nantes (consulté le 14 mai 2010)
  3. « 200 ans d'histoire », sur site du Muséum d'histoire naturelle de Nantes (consulté le 14 mai 2010)
  4. « Le planétarium de Nantes », sur site de la Ville de Nantes (consulté le 14 mai 2010)
  5. « Accueil », sur site du Musée de l'imprimerie de Nantes (consulté le 11 juillet 2010)
  6. « Musée municipal de l'imprimerie de Nantes (44) », sur Chemins de mémoire (cheminsdememoire.gouv.fr) (consulté le 14 mai 2010)
  7. « Historique du Maillé Brézé », sur site du Musée naval du Maillé Brézé (consulté le 14 mai 2010)
  8. « Musée des Compagnons du Devoir / Manoir de la Hautière », sur site de la Ville de Nantes (consulté le 5 février 2015)
  9. « Site du musée des sapeurs-pomiers »
  10. « Accueil », sur site du Musée de la machine à coudre (consulté le 7 mai 2014)
  11. « Nantes : le petit musée de Claude a fermé », sur maville.com, Presse-Océan, (consulté le 11 janvier 2017).