Musée d'art de Tartu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée d'art de Tartu
Kompanii street, Tartu 09.jpg
Le Musée d'Art de Tartu,
18, Place Raekoja
Informations générales
Site web
Collections
Nombre d'objets
23 000[1]
Bâtiment
Protection
Bien culturel national estonien (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Estonie
voir sur la carte d’Estonie
Red pog.svg

Le musée d'art de Tartu (en estonien Tartu Kunstimuuseum) c'est un musée d'art d’État à Tartu, Estonie. Fondé en 1940 il est le plus grand musée d'art situé au Sud de l’Estonie.

Présentation[modifier | modifier le code]

La collection permanente regroupe l'art estonien ainsi que les productions étrangères liés à l'Estonie, du 18e siècle à nos jours et comprend plus de 23 000 œuvres. 

Le musée présente des expositions temporaires, créé à partir de la collection privée du musée en coopération avec les musées et les galeries estoniennes et étrangères.

Les expositions sont présentées dans ce que l’on nomme la « Maison Penchée» située au 18, place de l'Hôtel de Ville (18, Place Raekoja) à Tartu.

Après avoir créé une nouvelle identité en 2015, on utilise également l’appellation « Tartmus » comme nom de référence.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Association Artistique  « Pallas » créé en 1918, l’École Supérieure d’Art, qui plus tard jouera un rôle déterminant dans l'enseignement de l'art local. Vingt ans après la formation de l'association « Pallas » s’imposa l’idée de créer un musée, et le 17 novembre 1940 le gouvernement de la ville de Tartu a signé un décret pour la création du Musée d’Art, à Suurturg 3 (aujourd’hui Place Raekoja, 3). 

En 1941, le Musée National d'Ethnographie (aujourd’hui Musée National Estonien) a donné au musée sa collection d'œuvres d'art du XXe siècle.

Durant la guerre, le Musée a été évacué plusieurs fois dans les diverses bâtiments. La situation la plus critique est survenue en 1943 quand, lors d'un bombardement, le bâtiment en briques à Lai 17, qui à l'époque abritait la collection, s'effondre. Cependant, la plupart du fonds a été sauvée[2]. Après avoir déménagé plusieurs fois, en 1946 la collection s'est retrouvée sur les premiers et deuxièmes étages du bâtiment situé au 14, Vallikraavi[3]. Au fil du temps le bâtiment a été réaménagé pour les besoins du musée. À ces débuts il n’y avait qu’un dépôt et quelques salles d'expositions, mais en 1999 il a été décidé de fermer le bâtiment aux visiteurs pour une meilleure conservation des fonds. 

Aujourd'hui le bâtiment abrite un dépôt, des bureaux administratifs, des salles de travail des employés, des ateliers de restauration, la bibliothèque et les archives.

Depuis 1988 les expositions du Musée d’Art de Tartu sont organisées dans ce que l’on appelle la Maison Tombante, une annexe du musée située au 18, Place de l'Hôtel de Ville. Construit en 1793, le bâtiment appartenait autrefois à la noble famille Barclay de Tolly. Au fil du temps le bâtiment commença à s'incliner d’un côté en raison de la différence des matériaux utilisés pour créer les fondations, d'où son nom. Cependant, après la restauration, menée par des experts polonais, le bâtiment a cessé de « pencher ». 

Dans ce bâtiment de trois étages, se trouvent des expos temporaires, une classe éducative et une librairie dédiée à la littérature spécialisée[4].

Collection[modifier | modifier le code]

Cette collection a débuté avec 133 œuvres, créés par des représentants de l’Association Artistique «Pallas». La première entrée dans le catalogue du musée a été une œuvre picturale «Intérieur» (1937) de Ida Antona-Agu[5]. Une partie importante de la collection, associée à l'héritage artistique de «Pallas», comprend des artistes tels que Nikolai Triik, Konrad Mägi, Ado Vabbe, Aleksander Vardi, Karin Luts et bien d’autres, conservée dans le musée.

Aussi présentent-ils ici les œuvres des figures les plus importantes de la scène artistique estonienne du XIXe siècle, tels que Johann Köhler de la période du réveil national, et une représentante des Allemands Baltiques Julia Hagen-Schwartz.

La collection du musée comprend également des œuvres de célèbres artistes russes et étrangers, par exemple : Nathalie Gontcharoff, Michel Larionov, Ivan Aïvazovski.

Aujourd’hui les fonds du musée sont riches de plus de 23 000 œuvres. Cette collection se compose de peintures, de dessins, de sculptures, et d'art contemporain (photographie, art vidéo, art sonore, installations et documentation des performances). On peut voir également la collection sur le site du portail des musées Muis.

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Depuis 2013 le musée est géré par Rael Artel. Avant son travail au musée, Rael Artel (1980) était une conservatrice indépendante, travaillant sur les expositions internationales d'art contemporain à la fois en Estonie et à l'étranger. En tant que curateur invité, elle a collaboré au musée d'art Kumu à Tallinn ainsi qu’au Musée d'art de Lodz en Pologne. En 2016 la décision a été prise par la commission concurrentielle que Rael Artel continuera à diriger le musée[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eesti muuseumide veebivärav - Muuseumide kogud », Site des musées d'Estonie (consulté le 21 juin 2016)
  2. « 75. Как много в этой цифре - Газета - Postimees + », sur Postimees (consulté le 5 mai 2016)
  3. Laborint, « Information Centre Of Estonian Museums », sur www.muuseum.ee (consulté le 5 mai 2016)
  4. « Tartu Art Museum, Estonia », sur Visitestonia.com (consulté le 5 mai 2016)
  5. « Eesti muuseumide veebivärav - Interjöör », sur muis.ee (consulté le 5 mai 2016)
  6. « Rael Artel will continue as the Director of the Tartu Art Museum | Ministry of Culture », sur www.kul.ee (consulté le 5 mai 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]