Murong Xuecun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Murong Xuecun (chinois : 慕容 雪村, pinyin : Mùróng Xuěcūn), pseudonyme de Hao Qun, né en 1974[1] dans la province du Shandong, est un écrivain chinois célèbre pour ses combats contre la censure d'État[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le , Murong a intégré la liste des livres du Man Asian Literary Prize (en)[4].

En novembre 2011, son microblog comptait presque 1.1 million de lecteurs[3].

Murong évoque les dérives de la justice chinoise et la corruption dans le pays à travers le portrait d’antihéros[5].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Chengdu, Leave Me Alone Tonight. Traduit en français sous le titre "Oublier Chengdu (Éditions de l'Olivier,2006)[6] (成都,今夜请将我遗忘), a été lu par de nombreux Chinois sur l'Internet[7],[8]. Sa traduction en anglais porte le titre Leave Me Alone : A Novel of Chengdu[9].
  • Il manque un remède à la Chine « Il manque un remède à la Chine », trad. du chinois par Hervé Denès, avec la collaboration de Jia Chunjuan, Éditions Gallimard, 2015

Critique des autorités chinoises[modifier | modifier le code]

Dans une tribune du Aftenposten en 2011, il relevait contre les autorités chinoises qu'il existait pour les détenus chinois « un certain nombre d'étranges façons de mourir en détention » — qu'au moins une personne par exemple était morte en jouant à cache-cache, tandis qu'au moins une autre était morte « pendant qu'elle buvait de l'eau » et encore au moins une autre prétendument « alors qu'elle était en train de rêver »[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Murong Xuecun." Man Asian Literary Prize
  2. « Le petit écrivain qui veut dompter le " fauve " chinois », Le Monde
  3. a et b (en) « Pushing China’s Limits on Web, if Not on Paper », The New York Times
  4. (en) « 2008 Man Asian Literary Prize - Longlist Announced », Man Asian Literary Prize
  5. L’écrivain chinois Murong Xuecun : « Un jour ou l’autre, je vais me faire arrêter » Le Monde, 4 juillet 2015
  6. " « xin_560601281617988236515.jpg » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le ." China Daily.
  7. Farrar, Lara. "For many Chinese, literary dreams go online." CNN. February 15, 2009
  8. " « Internet a new venue for youth to flex muscles » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le ." China Daily. June 28, 2004
  9. Leave Me Alone
  10. (en) « Bak Kinas fasade », Aftenposten,‎ (lire en ligne) :

    « Oppfinnsom død - I mitt hjemland finnes utallige merkelige måter å dø på når man er arrestert: han døde mens han lekte gjemsel, døde mens han drømte, døde av psykose, døde mens han drakk vann. »

Liens externes[modifier | modifier le code]