Motu One (îles Marquises)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Motu One.

motu One
L'îlot de motu One, avec une petite partie de l'intérieur de l'atoll au premier plan.
L'îlot de motu One, avec une petite partie de l'intérieur de l'atoll au premier plan.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Îles Marquises
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 7° 51′ S, 140° 23′ O
Nombre d'îles 1
Point culminant non nommé (3 m)
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Îles Marquises
Commune Nuku Hiva
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Fuseau horaire UTC-9:30

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
motu One
motu One

Géolocalisation sur la carte : Îles Marquises

(Voir situation sur carte : Îles Marquises)
motu One
motu One
Atolls de France

Le motu One [mɔtu ɔne] est un motu (prononcer motou) du nord de l'archipel des îles Marquises, en Polynésie française. Un motu est un îlot ou un banc de sable corallien situé sur la couronne récifale d'un atoll ou à l'arrière d'un récif barrière d'île volcanique. Ce nom signifie « île de sable » en marquisien.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du motu One .
Carte du motu One.

Cet îlot se trouve dans le prolongement des îles d’Eiao et d’Hatutu, à 30 km au nord-est de la première et à 20 km de la deuxième. C'est l'île la plus septentrionale de Polynésie française.

L’atoll a la forme d'un ovale orienté dans un axe sud-ouest nord-est, et mesure approximativement treize kilomètres de long sur huit de large. C’est un des atolls coralliens des îles Marquises, et le seul émergé, dépassant le niveau de la mer de quelques mètres au maximum. Il s’est formé sur un neck. La superficie totale de la partie émergée n’excède pas un hectare, et sa forme change régulièrement sous l’action des courants marins[1]. Sur le pourtour du banc de sable se trouvent des grès de plage[2].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Photo satellite des îles Eiao et Hatutu et du motu One
Photo satellite des îles Eiao et Hatutu et du motu One (à droite).

La seule végétation est constituée d’herbes. C’est un lieu de ponte pour les tortues vertes. Des oiseaux de mer nichent sur l’île.

Une large bande d’algues rouges Porolithon et d’autres Corallinaceae, unique en Polynésie française, se trouve à l’est de l'îlot[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bien qu’il semble que le motu One fut visité par les Marquisiens, essentiellement dans le but d’aller dénicher des œufs, il n’y a aucune trace archéologique d’une éventuelle colonisation pérenne.

Le premier Occidental à découvrir l'île fut le commodore David Porter, lors d’une mission américaine en 1813-1814, et elle fut alors dénommée Lincoln Island. Les explorateurs suivants la nommèrent également Sand Island ou îlot de sable.

Depuis 1971[3], une réserve naturelle protège l’écosystème de l’ensemble du récif et des îlots. Elle a été reclassée en aire de gestion des habitats ou des espèces en 2000.

Administration[modifier | modifier le code]

Le motu One fait partie de la commune de Nuku Hiva.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Claude E. Payri, Fabienne Bourdelin, « Status of coral reef in French Polynesia » [PDF], sur National Sea Grant Library (consulté le 24 juillet 2014), p. 13.
  2. Stéphane Jourdan, « Les atolls et presqu’atolls des Marquises (Un pavé dans le lagon) » (consulté le 24 juillet 2014).
  3. [PDF] 13_UICN_2003_Biodiv_OM_-_Polynesie_francaise.pdf, p. 196.

Lien externe[modifier | modifier le code]