Mosquée Fatih

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mosquée Fatih
image illustrative de l’article Mosquée Fatih
Présentation
Type Mosquée
Début de la construction 1463
Fin des travaux 1470
Géographie
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Ville Istanbul
Coordonnées 41° 01′ 11″ nord, 28° 56′ 59″ est

Géolocalisation sur la carte : Turquie

(Voir situation sur carte : Turquie)
Mosquée Fatih

Géolocalisation sur la carte : Istanbul

(Voir situation sur carte : Istanbul)
Mosquée Fatih

La Mosquée Fatih (en Turc : Fatih Camii) ou Mosquée du Conquérant est une mosquée impériale ottomane située dans le district de Fatih (Istanbul) en Turquie. Elle porte le nom du Sultan ottoman Mehmed II, ou Fatih Sultan Mehmed pour les turcs, qui en 1453 conquit Constantinople, jusqu'alors capitale de l'empire byzantin. C'est l'un des plus grands exemples d'architecture ottomane et islamique à Istanbul.

Le complexe comprend également la Médersa Sahn-ı Seman, fondée par l'astronome turc Ali Qushji, invité du Sultan Mehmed à Istanbul. Étaient enseignées les sciences islamiques traditionnelles, comme la théologie, la loi, la médecine, l'astronomie, la physique et les mathématiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Mosquée Fatih est un édifice de fonction religieuse et sociale, de taille sans précédent à Istanbul, érigé entre 1463 et 1470 sur ordre de Mehmed II sur le site de l'ancienne Église des Saints-Apôtres (Constantinople), en très mauvais état après la conquête, qui fut détruite en 1461 pour faire place au nouvel édifice. Conçue par l'architecte Atik Sinan, cette mosquée est le premier projet monumental inaugurant la tradition architecturale impériale ottomane.

Le complexe original incluait un ensemble de constructions auxiliaires organisées autour de la mosquée, sur une superficie de 325 m2, s'étendant de la Corne d'Or à la rue Fevzipasa. Se dressaient alors huit médersa, une bibliothèque, un hôpital, un hospice, un caravansérail, un marché, un hammam, une école primaire et des soupes populaires, auxquels se sont ajoutées avec le temps des turbe, dont celle de Mehmed II, ré-ouverte au public après restauration en mai 2018[1]

La mosquée originale a été endommagée lors des tremblements de terre de 1509, 1557 et 1754, mais fut toujours reconstruite. Les dégâts les plus importants, ceux du 22 mai 1766, ont été réparés par l'architecte Mimar Mehmet Tahir sous l'ordre du Sultan Mustafa III, les plans furent redessinés et une nouvelle coupole érigée, les travaux furent achevés en 1771.

Architecture[modifier | modifier le code]

Dôme de la Mosquée Fatih.

Extérieur[modifier | modifier le code]

La première mosquée supportait un dôme central de 26 mètres de diamètre et un seul demi-dôme de même diamètre, suspendu par quatre arcs. La seconde mosquée, de 1771, a été érigée selon un plan carré qui lui fait soutenir un dôme central entouré de quatre demi-dômes. La cour, le portail d'entrée et les parties inférieures des minarets, sont quant à eux, issus de la construction originale.

Intérieur[modifier | modifier le code]

L'intérieur de la mosquée est un exemple type du style inventé par l'architecte originel Atik Sinan, repris par ses successeurs dans les édifices d'Istanbul (directement inspiré de la basilique Sainte-Sophie (Constantinople) ). Les dôme et demi-dômes sont soutenus par quatre grandes colonnes de marbre dites à "pattes d'éléphant". La construction comporte deux minarets avec des galeries jumelles, la calligraphie et le minbar sont d'influence baroque. Les tuiles blanches de basse qualité ne sont cependant pas comparables à la splendeur des carreaux d'Iznik, comme dans la Mosquée de Rüstem Pacha, construite durant la même période. Le mihrab date de la construction originale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (tr) « RESTORE EDİLEN FATİH SULTAN MEHMET HAN’IN TÜRBESİ ZİYARETE AÇILDI », sur basin.kulturturizm.gov.tr (consulté le 31 mai 2018)