Monument aux morts de Château-Arnoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monument aux morts de Château-Arnoux
Chateau Arnoux MAM 1.JPG
détail du monument
Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Place de la RésistanceVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte des Alpes-de-Haute-Provence
voir sur la carte des Alpes-de-Haute-Provence
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La ville de Château-Arnoux située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence possède un des monuments aux morts pacifistes français.

Le monument est constitué d'un couple avec une femme en pleurs et un homme brisant une épée, symbolisant la douleur et la révolte après la perte d'un fils lors de la Première Guerre mondiale qui se déroula de 1914 à 1918. C'est le premier conflit armé qui impliqua autant de pays à travers le monde. Les pertes humaines s’élèvèrent à plus de 8 millions de morts et 6 millions d'invalides.

Il y est gravé l'inscription pacifiste « Pax, Vox Populi », titre du poème du maire Victorin Maurel gravé sur le monument. Ce monument représente un homme qui brise son glaive sur son genou ; derrière lui, une femme pleure. Au sommet, un globe terrestre est entouré d’un rameau.

PAX... VOX POPULI
Passant incline-toi devant ce monument !...

Vois cette femme en deuil montrant les hécatombes
Ses yeux taris de pleurs, scrutent au loin les tombes
Où dorment tant de preux, victimes du moment !...
Ils firent ces héros le solennel serment
De fermer à jamais les noires catacombes
Arrières, disent-ils, les obus et les bombes
Et sois bénie, ô paix, sœur du désarmement !...
Passant, incline-toi ! Regarde cette mère !...
Elle clame à son fils : « la gloire est bien amère
La gloire, ô mon enfant, est là, chez nos grands morts
Mais, sache désormais, que la guerre est un crime
Qu’elle laisse après elle, à de cuisants remords,
Ceux qui firent sombrer les peuples dans l’abîme.

    Victorin Maurel, maire de Château-Arnoux (1868-1935), instituteur.

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Monument aux morts de Château-Arnoux », notice no PA04000030, base Mérimée, ministère français de la Culture, 29 juin 2011. Consulté le 11 avril 2013.