Mont Kirkpatrick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la montagne
Cet article est une ébauche concernant la montagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mont Kirkpatrick
Illustration sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 4 528 m
Massif Chaîne de la Reine-Alexandra
(chaîne Transantarctique)
Coordonnées 84° 20′ Sud 166° 25′ Est / -84.33, 166.417
Administration
Pays Drapeau de l'Antarctique Antarctique
Revendication territoriale Dépendance de Ross

Géolocalisation sur la carte : Antarctique

(Voir situation sur carte : Antarctique)
Mont Kirkpatrick

Le mont Kirkpatrick est situé dans le massif montagneux nommé chaîne de la Reine-Alexandra, dans l'Antarctique. Situé à 8 kilomètres à l'ouest du mont Dickerson, le mont Kirkpatrick est le point culminant de la chaîne Transantarctique. Découvert et nommé par l'expédition Nimrod en 1908-1909, la montagne doit son nom à un homme d'affaires de Glasgow, qui était l'un des sponsors de l'expédition. Le mont Kilpatrick est un de ses autres noms.

Site fossile[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Formation de Hanson.

Sur les pentes du mont Kirkpatrick se trouve l'un des plus importants sites paléontologiques de l'Antarctique : la formation de Hanson, datée du Jurassique inférieur. À cette période, l'Antarctique était plus chaud et faisait partie du supercontinent nommé Pangée, ainsi les fossiles trouvés sur le site peuvent être retrouvés ailleurs dans le monde.

À plus de 4 000 mètres d'altitude, des restes fossiles de vertébrés y ont été découverts, dont ceux du premier dinosaure trouvé sur le continent, Cryolophosaurus ellioti, nommé en 1994[1]. Une autre espèce de dinosaure, Glacialisaurus hammeri, a été découverte durant une campagne de recherche en 2003-2004[2]. Ce site a également livré les restes d'un cynodonte de la famille des tritylodontidés et un humérus de ptérosaure[3],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) William R. Hammer et William J. Hickerson, « A Crested Theropod Dinosaur from Antartica », Science, vol. 264, no 5160,‎ , p. 828-830 (DOI 10.1126/science.264.5160.828).
  2. (en) Nathan D. Smith et Diego Pol, « Anatomy of a basal sauropodomorph dinosaur from the Early Jurassic Hanson Formation of Antarctica », Acta Palaeontologica Polonica, vol. 52, no 4,‎ , p. 657–674 (lire en ligne).
  3. (en) N. D. Smith, P. J. Makovicky, D. Pol, W. R. Hammer et P. J. Currie, « The Dinosaurs of the Early Jurassic Hanson Formation of the Central Transantarctic Mountains: Phylogenetic Review and Synthesis », U.S. Geological Survey and the National Academies,‎ (DOI 10.3133/of2007-1047.srp003, lire en ligne [PDF]).
  4. (en) William R. Hammer et Nathan D. Smith, « A Tritylodont Postcanine from the Hanson Formation of Antarctica », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 28, no 1,‎ , p. 269-273 (DOI 10.1671/0272-4634(2008)28[269:ATPFTH]2.0.CO;2).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]