Minamata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Minamata-shi
水俣市
Minamata
Musée de la maladie de Minamata
Drapeau de Minamata-shi
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kyūshū
Préfecture Kumamoto
Maire Katsuyaki Miyamoto
Code postal 〒867-8555
Démographie
Population 26 905 hab. (août 2010)
Densité 165 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 13′ 00″ nord, 130° 24′ 00″ est
Superficie 16 289 ha = 162,89 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : préfecture de Kumamoto
Voir sur la carte administrative de Préfecture de Kumamoto
City locator 13.svg
Minamata-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Minamata-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Minamata-shi
Liens
Site web http://www.minamatacity.jp/
Minamata in Kumamoto Prefecture.png


Minamata (水俣市, Minamata-shi?) est une ville côtière située sur l'île de Kyūshū, dans la préfecture de Kumamoto, au Japon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement national de 2010, la ville de Minamata comptait 26 905 habitants, répartis sur une superficie de 162,89 km2 (densité de population de 165 hab./km2).

Catastrophe écologique[modifier | modifier le code]

Minamata fut le siège d'une catastrophe écologique due à une pollution au mercure de la chaîne alimentaire des pêcheurs, qui produisit une maladie neurologique qu'on désigne depuis sous le nom de maladie de Minamata. Depuis la fin des années 1950, plusieurs dizaines de milliers de personnes sont tombées malades et 2 000 sont mortes. Cette pollution et ses effets sur la population locale ont fait l'objet d'un film réalisé en 1971 par Noriaki Tsuchimoto : Minimata: the victims and their world, et d'un reportage du photographe Eugene Smith.

L'histoire de Minamata est par ailleurs reprise dans le documentaire The Cove de Louie Psihoyos, pour souligner la toxicité de la chair de dauphin vendue comme étant de la baleine. Dans les bonus du film on peut voir des chercheurs japonais témoignant à visage caché de l'importante concentration de mercure dans la chair des gros poissons.

Le , un accord visant à protéger la santé humaine et l’environnement contre les émissions et rejets anthropiques de mercure et de ses composés est adopté à Genève sous le nom de Convention de Minamata[1].

Transports[modifier | modifier le code]

La gare de Shin-Minamata est desservie par la ligne Shinkansen Kyūshū.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Minamata convention on mercury : Convention », sur Site officiel, (consulté le 11 décembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]