Milton Stanley Livingston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Milton Stanley Livingston
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Santa FeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Physique des accélérateurs (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Directeur de thèse
M. Stanley Livingston Signature .svg

signature

Milton Stanley Livingston (né le 25 mai 1905 – mort le 25 août 1986) est un physicien américain. Il a été professeur au Massachusetts Institute of Technology et a été à la tête de l'Accelerator Project du Laboratoire national de Brookhaven[1] ainsi que directeur du Cambridge Electron Accelerator[2],[1]. Membre de l'Académie nationale des sciences, il a remporté le prix Enrico Fermi décerné par le département de l'Énergie des États-Unis[3].

Il est principalement connu pour avoir coréalisé, avec Ernest Orlando Lawrence, le premier cyclotron[4] et pour avoir codécouvert, avec Ernest Courant (en) et Hartland Snyder, le principe de focalisation forte (en)[5], principe fondamental dans le développement d'accélérateurs de particules à grande échelle.

Milton Stanley Livingston est mort le 25 août 1986 de complications engendrées par un cancer de la prostate[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)« M. Stanley Livingston », Array of Contemporary Physicists
  2. (en)« Livingston, Milton Stanley », sur Encyclopedia.com, Complete Dictionary of Scientific Biography,‎
  3. a et b (en)E. D. Courant, « Biographical Memoirs - Milton Stanley Livingston », National Academies Press,‎
  4. (en)« Ernest Lawrence and M. Stanley Livingston », University of California, Berkeley
  5. (en) E. D. Courant, M. S. Livingston et H. S. Snyder, « The Strong-Focusing Synchroton—A New High Energy Accelerator », Physical Review, vol. 88, no 5,‎ , p. 1190–1196 (DOI 10.1103/PhysRev.88.1190, Bibcode 1952PhRv...88.1190C)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]