Milburge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mildburh)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mildburh
image illustrative de l’article Milburge
Le prieuré de Much Wenlock, reconstruit au XIe siècle.
sainte
Décès 715 ? 
Vénéré à Much Wenlock
Fête 23 février
25 juin (translation)

Milburge (en vieil anglais Mildburh, également appelée Mildburg, Milburgh ou Milburga) est une nonne anglo-saxonne qui a vécu au VIIe siècle. Canonisée, elle est fêtée le 23 février.

Biographie[modifier | modifier le code]

Milburge est la fille du roi Merewalh des Magonsæte (un peuple de l'ouest des Midlands soumis au royaume de Mercie) et de son épouse Eormenburh (Domne Eafe), petite-fille du roi Eadbald de Kent. Ses sœurs Mildrith (Mildrède) et Mildgyth sont également considérées comme des saintes[1].

Elle devient l'abbesse du monastère de Much Wenlock dans les années 670-680. Cette abbaye, fondée par son père vers 670, est un monastère double conçu sur le modèle franc. Des extraits de chartes, préservés dans un texte connu sous le nom de « testament de Milburge », indiquent qu'elle enrichit son abbaye en obtenant des donations de terres de la part de la noblesse mercienne[1].

Mildburh meurt peut-être en 715. Ses reliques sont redécouvertes en 1079, lorsque l'abbaye est convertie en prieuré clunisien sous l'autorité du prieuré Notre-Dame de La Charité-sur-Loire[réf. souhaitée]. Vers cette époque, le moine Goscelin rédige une vie de sainte Mildburh qui constitue la principale source littéraire à son sujet[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Blair 2004.
  2. Love 2014, p. 318.

Bibliographie[modifier | modifier le code]