Milburge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Milburge (en vieil anglais Mildburh, également appelée Mildburg, Milburgh ou Milburga) est une nonne anglo-saxonne qui a vécu au VIIe siècle. Canonisée, elle est fêtée le 23 février.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le prieuré de Much Wenlock, reconstruit au XIe siècle.

Elle est la fille du roi Merewalh des Magonsæte, un peuple de l'ouest des Midlands soumis au royaume de Mercie, et d'Eormenburh (Domne Eafe), petite-fille du roi Eadbald de Kent. Ses sœurs Mildrith et Mildgytha sont également considérées comme des saintes.

Son père fonde l'abbaye de Much Wenlock vers 670, et elle en devient l'abbesse. Elle meurt peut-être en 715. Ses restes sont découverts en 1079, lorsque l'abbaye est convertie en prieuré clunisien sous l'autorité du Prieuré Notre-Dame de La Charité-sur-Loire. Vers cette époque, le moine Goscelin rédige une vie de sainte Mildburg[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Love 2014, p. 318.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • G. Eysenbach, Insurrection des serfs du Prieuré Sainte-Milburge, dépendant du Prieuré Notre-Dame de La Charité-sur-Loire, vers 1163, Bibliothèque de l'École des Chartes, t.3, 1841-1842, p.561-567., p.563.
  • (en) R. C. Love, « Mildburg, St », dans Michael Lapidge, John Blair, Simon Keynes et Donald Scragg (éd.), The Wiley Blackwell Encyclopedia of Anglo-Saxon England, Wiley Blackwell,‎ 2014, 2e éd. (ISBN 978-0-470-65632-7).