Mihailo Lalić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
image illustrant un écrivain image illustrant monténégrin
Cet article est une ébauche concernant un écrivain monténégrin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mihailo Lalić 1999 Yugoslavia stamp.jpg

Mihailo Lalić (en [ cyrillique]] : Михаило Лалић), né le à Trepča et mort le à Belgrade, était un célèbre romancier de la littérature monténégrine et il est considéré comme d'un des plus grands écrivains monténégrins.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mihailo Lalić est né Trepča, un village du nord-est du Monténégro situé près de la ville d'Andrijevica. Ses romans les plus importants sont Svadba, Zlo proljeće, Raskid, Hajka, Ratna sreća et Lelejska gora.

En 1973, il a reçu le prix NIN pour son roman Ratna sreća (Chance de guerre) et il fut aussi le premier récipiendaire du prix Njegoš pour Lelejska gora. Dans ses romans, il a peint les événements majeurs de l'histoire moderne du Monténégro, notamment ceux des guerres mondiales et en particulier la lutte entre les Partisans communistes de Tito et les Tchetniks royalistes.

Il a vécu à Herceg Novi et Belgrade et a appartenu à la fois à l'Académie serbe des sciences et des arts et à l'Académie monténégrine des sciences et des arts, dont il fut le vice-président. Il fut également membre du Conseil des jeunesses communistes de Yougoslavie (Savez komunističke omladine Jugoslavije) et membre du Parti communiste de Yougoslavie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Nouvelles
  • Izvidnica (« La Patrouille »), 1948.
  • Prvi snijeg (« Première neige »), 1951.
  • Na mjesečini (« Au clair de lune »), 1956.
  • Posljednje brdo (« La dernière Colline »), 1967.
Romans
  • Svadba (« Le mariage »), 1950.
  • Zlo proljeće (« Le Printemps du mal »), 1953.
  • Raskid (« Séparation »), 1955.
  • Lelejska gora (« Diable noir, mon frère », angl. « The Wailing Mountain »), 1957-1962.
  • *Hajka (« La Poursuite »), 1960.
  • Pramen tame (« Le Verrou des ténèbres »), 1970.
  • Ratna sreća (« La Chance de la guerre »), 1973.
  • Zatočnici (« Les Avocats »), 1976.
  • Dokle gora zazeleni (« Jusqu'à ce que la montagne reverdisse »), 1982.
  • Gledajući dolje na drumove, 1983.
  • Odlučan čovjek, 1990.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]