Miguel Ángel Alonso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Periko Alonso
Periko Alonso.jpg
Periko Alonso en 1981
Biographie
Nom Miguel Ángel Alonso
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (63 ans)
Lieu Tolosa (Espagne)
Taille 1,78 m
Période pro. 1977-1988
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1977-1982 Drapeau : Espagne Real Sociedad 152 (25)
1982-1985 Drapeau : Espagne FC Barcelone 052 0(4)
1985-1988 Drapeau : Espagne CE Sabadell 103 (17)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1980-1982 Drapeau : Espagne Espagne 020 0(1)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1988-1989 Drapeau : Espagne Tolosa CF
1989-1992 Drapeau : Espagne Real Sociedad B
1993-1995 Drapeau : Espagne SD Beasain
1995-1998 Drapeau : Espagne SD Eibar
1998-1999 Drapeau : Espagne Hércules Alicante
2000 Drapeau : Espagne Real Sociedad
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Miguel Ángel Alonso Oyarbide, surnommé Periko, né le à Tolosa, est un footballeur puis entraîneur espagnol occupant le poste de milieu de terrain. Il est le père de Mikel Alonso et de Xabi Alonso.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Après un passage dans les équipes de jeunes du club, Miguel Ángel Alonso évolue au début de sa carrière professionnelle dans le club de sa région natale, la Real Sociedad. Il y joue durant cinq saisons et y gagne un statut d'international. Il est un élément clé de l'équipe qui remporte à deux reprises le championnat, en 1980–1981 et 1981–1982.

Rejoignant ensuite pour trois saisons le FC Barcelone, il enrichit son palmarès par un nouveau titre de champion en 1984–1985. Il gagne aussi en 1983 la Coupe du Roi, la Coupe de la Ligue et la Supercoupe d'Espagne.

Rejoignant en 1985 le CE Sabadell, il évolue dans ce club jusqu'en 1988 et l'arrêt de sa carrière professionnelle.

Au total, Periko dispute 309 matchs dans les championnats professionnels espagnols, inscrivant 47 buts. Il inscrit 12 buts en première division lors de la saison 1986-1987, ce qui constitue sa meilleure performance[1]. Periko participe également aux compétitions européennes : Coupe d'Europe des clubs champions, Coupe des coupes (2 buts) et Coupe de l'UEFA (1 but)[2].

En sélection[modifier | modifier le code]

Periko reçoit 20 sélections en équipe d'Espagne entre 1980 et 1982, inscrivant un but[3].

Sa première sélection en équipe nationale a lieu le , en amical contre la Hongrie. Le 18 novembre 1981, il inscrit un but lors d'un match amical contre la Pologne, pour ce qui constitue son unique but avec l'Espagne[4].

Retenu par le sélectionneur José Santamaría afin de participer à la Coupe du monde 1982 organisé dans son pays natal, il dispute cinq matchs lors du mondial[5].

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Au terme de sa carrière de joueur, il devient entraîneur. Il prend en charge l'équipe de Tolosa CF, puis l'équipe B de la Real Sociedad, ensuite le SD Beasain, le SD Eibar, et l'Hércules Alicante[6].

En 2000, il prend en charge la Real Sociedad à la suite du limogeage de Javier Clemente. Il ne reste en fonction que durant 10 matchs, étant ensuite remplacé par John Toshack. Il annonce alors la fin de sa carrière d'entraîneur.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Il est le père de Mikel Alonso et de Xabi Alonso. Ses deux fils ont commencé leur carrière professionnelle à la Real Sociedad.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de Periko (joueur) sur bdfutbol.com
  2. Fiche de Periko sur footballdatabase.eu
  3. (en) Fiche de Periko sur national-football-teams.com
  4. (en) Fiche de Periko sur eu-football.info
  5. Fiche de Periko sur fifa.com
  6. (en) Fiche de Periko (manager) sur bdfutbol.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]