Michel Amoric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Amoric
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Michel Amoric (né le à La Garenne-Colombes) est un guitariste, luthiste et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Amoric commence ses études musicales à l’âge de 7 ans à l’école normale de musique de Paris. Il reçoit son doctorat de musicologie de l’université IV-Sorbonne[1] et se forme à l’informatique musicale à l’IRCAM, au GRM et à l’UPIC.

Il est longtemps guitariste à l’ensemble 2e2m, du GERM, au Nouvel Orchestre philharmonique et l’Orchestre national de France. Épisodiquement, il joue avec l’Ensemble intercontemporain, Ars Nova, l’Itinéraire…

Comme luthiste, il est attaché à la compagnie Renaud-Barrault, au théâtre du Châtelet… Il est dédicataire et créateur d’œuvres en soliste de Michael Levinas, Marc Monnet, Nguyen Thien Dao, Jean-Yves Bosseur, Horatiu Radulescu, Beatriz Ferreira

Pour compléter le déploiement de ce répertoire, il compose plusieurs pièces pour luth renaissance, luth baroque, théorbe ; avec ou sans contributions électroniques.

Discographie[modifier | modifier le code]

Ainsi que sa participation aux enregistrements d’œuvres de Pierre Barbaud, 1971 (Barclays-inédits ORTF 995 025), de Gilbert. Amy, 1978 (Adès 14.010), de Paul Mefano, 1978 (CBS 76783) et de l’ensemble Florilegium Musicum, Dir. Jean-Claude Malgloire, 1976 (CBS 76534).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Hector Berlioz, 36 pièces originales, 1986, Ed. Transatlantiques ETR001770.
  • « Robert Meigret, Julien Belin : deux compositeurs manceaux de musique profane de la Renaissance », Revue historique et archéologique du Maine, série 4, tome 2 (2002), p. 243-260.
  • "Le tombeau de Marin Mersenne", in The Open Music composer's book n° 1, p. 11, 2006, IRCAM, CNRS, éd. Delatour.

Compositions[modifier | modifier le code]

  • Suite en ré pour deux luths baroques, 1984, Festival Estival de Paris.
  • Le journal de Jean Heroard, pour luth renaissance, trio à cordes et Michael. Lonsdale, récitant, 1988, Radio France, théâtre du rond-point.
  • Afabulagraphia pour bande et la viole de gambe et la voix de Rouillée, 1987, Opéra de Lyon.
  • Tombeau de Marin Mersenne, pour théorbe et general midi. 2005, IRCAM[3].
  • Tabula mirifica pour luth renaissance, 2006, GRM-Radio France.
  • Et Verbum caro factum est… pour chœurs et percussions, 2005, Dinan.
  • Iberian material, pour l’orchestre français de flûte, dir. Pierre –Yves Artaud,2007, Salle Cortot.
  • Blancrocher XXI, Santa Rosa, Wayang, Fantasia ...,, "le départ des oiseaux'' pour luth ou guitare, 2009-2017, CD[4].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]