Michael Freeden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michael Freeden
Professor Michael Freeden.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Michael Freeden est un professeur britannique de science politique à l'université d'Oxford. Il est également directeur du Centre for Political Ideologies de cette université[1] et le fondateur du Journal of Political Ideologies.

Des études sur les idéologies[modifier | modifier le code]

Pour Michael Freeden, les « idéologies sont un ensemble ou un conglomérat d'idées et de concepts qui ont une double fonction »[2] :

  • aider les hommes à s'y retrouver dans le système socio-politique ;
  • favoriser certaines actions et en bloquer d'autres.

Selon lui, les idéologies ont une structure modulaire, avec un bloc central et des concepts périphériques. Ce qui fait qu'une idéologie est unique, c'est la façon dont elle hiérarchise les choses [3]. Par rapport à la pensée de Quentin Skinner, il insiste beaucoup plus sur les interactions entre les penseurs qui produisent les idées et les consommateurs d'idées. [4]

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • The New Liberalism: An Ideology of Social Reform (Oxford, 1978)
  • Liberalism Divided: A Study in British Political Thought 1914-1939 (Oxford, 1986)
  • J.A. Hobson: A Reader (London, 1988)
  • Minutes of the Rainbow Circle 1894-1924, edited and annotated (London, 1989)
  • Reappraising J.A. Hobson: Humanism and Welfare (ed.) (London, 1990)
  • Rights (Buckingham, 1991)
  • Ideologies and Political Theory: A Conceptual Approach (Oxford, 1996)
  • Reassessing Political Ideologies: The Durability of Dissent (ed.) (London, 2001)
  • Ideology: A Very Short Introduction (Oxford, 2003)
  • Liberal Languages: Ideological Imaginations and Twentieth Century Progressive Thought (Princeton, 2005) [1]
  • Taking Ideology Seriously: 21st Century Reconfigurations (coauteur avec G. Talshir et M. Humphrey) (London, 2006)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Professor Michael Freeden (MA, DPhil (Oxon)) », University of Oxford (consulté le 11 janvier 2011)
  2. Freeden 2006, p.2
  3. Freeden 1986, p.3
  4. Freeden, 1986, p. 8

Liens externes[modifier | modifier le code]