Max et sa belle-mère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Max et sa belle-mère est un court métrage muet français réalisé en 1911 par Max Linder.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Max vient de se marier et désire être seul avec sa femme. Mais la belle-mère reste tout le temps avec eux (dans le salon, dans la cuisine, dans la chambre...). Même pour le voyage de noces à la montage elle les accompagne. Max se venge avec les sports d'hiver, car la belle-mère veut faire les mêmes activités que le couple (patinage, luge, ski...). Mais à la fin elle en a assez et se réconcilie avec Max, promettant de les laisser tranquilles.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Dans le catalogue des films de fiction 1908 à 1918 il est mentionné pour ce film les acteurs suivants : Jacques Vandenne, Léon Belières, Charles de Rochefort, Paulette Lorsy, Gabrielle Lange, Paquerette, alors que cette bande comique ne comporte que trois personnages en vedette.

Le film est un remake de Ah ! quel malheur d'avoir un gendre[1] dans lequel joue aussi Max Linder.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]