Maurice Filion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Filion.
Maurice Filion
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Montréal (Canada)
Décès ,
Québec (Canada)
Entraîneur décédé
A entraîné Remparts de Québec (LHJMQ)
Nordiques de Québec (AMH - LNH)
Activité 1969-1981
Poste
Titre Directeur-gérant des Nordiques
Activité 1974-1988

Maurice Filion (né le à Montréal au Québec au Canada et mort le [1]) est un ancien entraîneur et directeur-gérant de hockey sur glace[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Maurice fillion quitte son emploi au Bell Téléphone en 1961 pour devenir le 1er instructeur du Montréal Olympique pendant deux saisons. d'abord dans la ligue ETIHL puis dans la ligue QEPHL. Par la suite en 1966 il deviendra le premier instructeur des Rangers de Drumondville qu'il dirigera pendant deux saison et il conduira cette équipe au soment du classement de la ligue lors de la saison 1967 1968. En 1969 il passe derrière le banc des Remparts de Québec de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il reste à ce poste pendant trois saisons, menant son équipe à deux reprises à la première place de la saison régulière puis à la victoire lors des séries éliminatoires de la LHJMQ. Il remporte la Coupe Memorial de la Ligue canadienne de hockey en 1971. L'équipe compte entre autres dans ses rangs la future vedette du hockey professionnel : Guy Lafleur. À titre personnel, il est sélectionné en tant qu'entraîneur de la seconde équipe d'étoiles alors qu'il était dans la première équipe la saison passée[3].

En 1972, il quitte les Remparts pour rejoindre la nouvelle franchise professionnelle de la ville en ligue majeur : les Nordiques de Québec de l'Association mondiale de hockey[4]. Il est engagé en tant que recruteur de l'équipe mais change rapidement de poste alors que Maurice Richard quitte ses fonctions d'entraîneurs après seulement deux parties derrière le banc de l'occupe lors de la saison 1972-1973[2].

Il quitte le poste d'entraîneur de l'équipe alors que celle-ci termine à la cinquième place de la division est, non qualifiée pour les séries. Il laisse sa place à Jacques Plante pour la saison suivante et lors de l'été 1974, il devient directeur-gérant de la franchise de l'AMH. Sous sa direction, l'équipe remporte le trophée mondial Avco du champion des séries de l'AMH en saison 1976-1977 puis passe dans la Ligue nationale de hockey en 1979.

En 1980-1981, il prend la suite de Jacques Demers derrière le banc de l'équipe mais ne reste pas longtemps en poste puisqu'il met Michel Bergeron à sa place au bout de six matchs de la saison[2]. Il met fin à sa collaboration avec les Nordiques lors de l'été 1990 en ayant laissé partir Michel Goulet et Peter Šťastný. Par la suite, il reste dans le monde du sport en tant que vice-présidente l'équipe de football de l'Université Laval puis en tant que préfet de discipline de la LHJMQ[2].

Depuis l'année 2005-2006, le trophée Maurice Filion récompense le meilleur directeur-général de la LHJMQ[5].

Statistiques comme entraineur[modifier | modifier le code]

Équipe Saison Saison régulière Séries éliminatoires
PJ V D N Prol. Pts Classement Résultat
Nordiques de Québec 1972-73 76 32 39 5 69 5e de la section Est Exclus des séries
Nordiques de Québec 1977-78 21 13 7 1 (83) 4e de l'AMH Défaite en semi-finale
Nordiques de Québec 1980-81 6 1 3 2 (78) 4e de la Division Adams Exclus des séries

Trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Il est marié avec Fernande Bertrand et ils eurent trois enfants, Raymond, Marc et Mario Fillion et il est le grand-père de deux petits-enfants.

Il est le père du journaliste et animateur de télévision québécois Raymond Fillion.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Décès de Maurice Filion sur http://www.rds.ca/.
  2. a, b, c et d (fr) Profil de Filion sur http://www.histoirenordiques.ca.
  3. (fr) Liste des joueurs et entraîneurs des équipes d'étoiles de la LHJMQ sur http://www.lhjmq.qc.ca/.
  4. (fr) Biographie sur http://bilan.usherbrooke.ca/.
  5. (fr) - [PDF] Liste des trophées individuels de la LHJMQ sur http://www.lhjmq.qc.ca.

Voir aussi[modifier | modifier le code]