Matteo di Ser Cambio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enluminure, Collegio del Cambio, Pérouse

Matteo di Ser Cambio (Pérouse v. 1351 - avant 1424) est un peintre italien de miniatures et un orfèvre pérugin actif au XIVe et XVe siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matteo di ser Cambio, fils de Cambio di Bettolo est né à Pérouse[1].

Matteo di ser Cambio est inscrit à l' Arte degli Orafi vers 1350. À partir de vers 1370, date de son premier travail signé, son atelier était renommé à Pérouse.

Les œuvres issues de son activité d'orfèvre sont perdues mais il reste encore de nombreuses enluminures et miniatures , décorations des Statuti e Matricole delle Arti pérugines.

Parmi les travaux les plus connus se trouvent les décorations du Statuto e Matricola del Cambio et della Mercanzia (1377).

L’importance du codex de la Matricola del Cambio (1377) est motivée par la qualité de l'écriture et de la décoration mais aussi par une terzina qui se trouve au bas de la carte 3r, en dessous du portrait de l'artiste « Io Mateo de ser Cambio orfo, che qui col sesto in mano me fegurai, questo libro scrissi dipinsi e miniai ».

Matteo di ser Cambio et son atelier ont aussi réalisé la décoration de la Matricola dei Maestri di Pietra e Legname ainsi que pour diverses autres Matricole pérugines.

Divers documents attestent que Matteo di ser Cambio a recouvert d'importantes charges publiques témoignant de l'important rang social atteint. Le il est nommé châtelain de la Rocca Contrada et dans la même année il est choisi en tant qu'expert afin d'estimer une cloche.

En 1400 il reçoit une commande des offiziali de la Commune de Pérouse pour diverse argenteries (perdues).

En 1401 il est élu camerlingue de l Arte degli orafi; la charge lui est renouvelée en 1412.

En 1403 il est nommé prieur par la même corporation, charge renouvelée en 1410 et1414.

Vers la fin de l'année 1408, il résulte inscrit dans la paroisse de San Fortunato, de laquelle il se transfère à celle de Santa Maria Nuova près de la porte San Angelo. À partir de 1413 il est documenté dans la cadastre de la paroisse San Severo. Matteo di ser Cambio avait des liens étroits avec la communauté juive pérugine de laquelle il est nommé procurateur légal le .

En 1419 il réside près de porta Eburnea dans la paroisse de San Angelo, où il achète divers terrain.

En 1420, il réalise la croix (signée) de l'église San Francesco a Prato.

En 1424 il résulte mort, d'après un écrit de sa fille et héritière Andrea[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Miniature[modifier | modifier le code]

  • Matricola del Cambio (1377), signée, archive Collegio del Cambio, Pérouse
  • Matricola della Mercanzia (1377), Collegio della Mercanzia, Pérouse,
  • Matricola dei Maestri di Pietra e Legname, Biblioteca Augusta, Ms. 977 , Pérouse.
  • Matricola dei sartori di Perugia, (1370-1372), musée civique, Pesaro,
  • Matricola dei tavernieri (1379) , Biblioteca Augusta, Pérouse,
  • Matricola dei legnaiuoli e lapicidi (1385),
  • Matricola dei notai, Biblioteca naz. Braidense, Milan,
  • Madonna con Bambino, santi e devoti inginocchiati (1490), (feuille détachée) miniature, Biblioteca Augusta, Pérouse
  • Maestà (vers 1400), feuille détachée, Archives d'état, Sienne,
  • Maesta (vers 1400), feuille détachée, The Pierpont Morgan Library, New York,
  • Mishnēh Tōrāh (vers 1410) , décoration, Jewish national and University Library, Jérusalem,

Orfèvrerie[modifier | modifier le code]

  • Croix (1420), église san Francesco, Pérouse.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • U. Gnoli, Pittori e miniatori in Umbria, Spolète 1923, p.  196 ;
  • M. Rotili, La miniatura gotica in Italia, II, Naples 1969, p.  40 ;
  • A. Toaff, Gli ebrei a Perugia, Pérouse 1975, p.  88, 119, 275 ;
  • C. De Polo, G. Vailati Un codice umbro della seconda metà del Trecento, in La miniatura in età romanica e gotica. Atti del Congresso di storia della miniatura italiana, Cortone, Florence 1979, p.  543-551 ;
  • C. De Benedictis, M. di C., in Francesco d’Assisi. Documenti e archivi. Codici e biblioteche. Miniature (catalogue, Pérouse), Milan 1982, p.  274-291 ;
  • F. Lollini, in Dipinti e disegni della Pinacoteca civica di Pesaro, Modène 1993, p.  279 ;
  • L. Avezza, in Miniature a Brera 1100-1422. Manoscritti della Biblioteca nazionale Braidense e da collezioni private (catalogue), Milan 1997, p.  186-189;
  • L. Alidori, in Fioritura tardogotica nelle Marche (catalogue, Urbino), Milan 1998, p.  104-106;
  • C. Cardinali, A. Maiarelli, S. Merli Statuti e matricole del Collegio della mercanzia di Perugia, Pérouse 2000, p.  131, 135 ;
  • M. Santanicchia, in «Per buono stato de la citade»: le matricole delle arti di Perugia (catalogue), Pérouse 2001, p.  72, 85 ;
  • M. Subbioni, La miniatura perugina del Trecento. Contributo alla storia della pittura in Umbria nel quattordicesimo secolo, I-II, Pérouse 2003 ;
  • G.M. Nardelli, Ricondotte all’arte di pertinenza… di M. di ser C., in Boll. della Deputazione di storia patria per l’Umbria, C (2003), 1, p.  241-264 ;
  • F. Lollini, in Dizionario biografico dei miniatori italiani. Secoli IX-XVI, a cura di M. Bollati, Milan 2004, p.  752 ;
  • M. Santanicchia, in Pintoricchio (catalogue, Perugia-Spello 2008), Cinisello Balsamo 2008, p.  402.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Voir liens externes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son lieu de naissance est inscrit dans sa signature apposée sur une croix dorée réalisée en 1420pour l'église san Francesco al Prato.
  2. U. Gnoli, Pittori e miniatori in Umbria, p.  196.