Mathurin Chereil de La Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mathurin Chereil)
Mathurin Chereil de La Rivière
Fonctions
Maire de Rennes
-
Subdélégué
Intendant de Bretagne (d)
Député aux États de Bretagne
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Fratrie
Hyacinthe Chereil (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Mathurin-Pierre-François Chereil de La Rivière (d) (petit-fils)
Marcel Chéreil de La Rivière (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Manoir de la Rivière-Chereil (d), manoir de la Réaute (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Blason fam fr Chereil.svg
Blason

Mathurin Chéreil, seigneur de La Rivière et de La Réauté[1], fut un magistrat français, maire de Rennes de 1686 à 1692.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mathurin Chereil de La Rivière est le fils de Mathurin Chéreil, sieur des Vergers, de La Rivière, de la Réauté et de La Gouverdière, avocat à la Cour, et de Jacquette Levesque. Son frère, Hyacinthe Chereil (-1714), religieux dominicain, sera prieur de Guingamp. Marié à Jeanne Drouet de Montgermont, dame du Bois Glaume, il est le grand-père de Mathurin Chéreil de La Rivière (1721-1782), président en la Chambre des comptes de Bretagne, et de l'abbé René de Saint-Pern (1732-1789), aumônier de la reine et abbé commendataire de l'abbaye de Montbenoît.

Il est avocat au parlement de Bretagne, sénéchal de la vicomté du Boschet en Bourg-des-Comptes, conseiller du roi au siège présidial de Rennes. Il est procureur général syndic de Rennes, subdélégué de l'intendant de Bretagne et député aux États de Bretagne en 1715.

Il est propriétaire du manoir de la Rivière-Chereil, à Bourg-des-Comptes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, tome 10, pages 252 à 254 Chéreil de la Rivière.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Madeleine Arnold-Tétard, Un aristocrate dans la tourmente, Companyëtquen éditions, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]