Mary Kenner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mary Kenner
Naissance
Monroe Caroline du nord
Décès (à 93 ans)
Nationalité Américaine
Activité principale
Inventrice
Autres activités
Fleuriste

Mary Beatrice Davidson Kenner ( - ) était une inventrice afro-américaine dont l'invention la plus connue est la serviette hygiénique. La discrimination raciale a empêché l'utilisation pendant trente ans. [réf. nécessaire]

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en Caroline du Nord elle est issue d'une famille d'inventeurs. Son père, à qui elle dit devoir son intérêt pour la découverte, était Sidney Nathaniel Davidson (-)[1]. Au cours de sa vie, il a breveté une presse à vêtements qui pouvait tenir dans des valises, mais n'a finalement pas gagné d'argent sur cette invention[2]. Son grand-père a inventé un signal lumineux pour les trains et sa sœur, Mildred Davidson Austin Smith (1916–1993) a inventé et vendu des jeux de société.

Kenner a obtenu son diplôme d'études secondaires en 1931. Elle a fréquenté l'Université Howard, mais elle n'a pas pu terminer ses études en raison de difficultés financières.

Inventions[modifier | modifier le code]

En 1956 elle invente une ceinture hygiénique, avant de la compléter quelques années plus tard avec une pièce de tissu résistante à l'humidité, ancêtre de la serviette hygiénique actuelle. Mais il a fallu attendre 30 ans avant que son invention ne soit finalement utilisée. La société qui a d'abord manifesté son intérêt pour son invention l'a rejetée après avoir découvert qu'elle était une femme afro-américaine. En 1957, elle a finalement pu économiser assez d'argent pour obtenir son premier brevet sur la ceinture hygiénique[2].

Au total, Mary Kenner a reçu cinq brevets entre 1956 et 1987 pour ses créations ménagères et personnels[3]. La plupart lui étant inspirées par sa sœur Mildred Davidson, atteinte de la sclérose en plaques, avec qui elle partage le brevet du porte papier hygiénique, créé afin que le rouleau soit toujours accessible[4]. Le numéro de brevet daté du , était : Brevet US 4354643 [5],[6],

Elle détenait également un brevet sur un lave-dos qui pouvait être monté sur la paroi de la douche ou de la baignoire et permettait de laver les parties difficilement atteignables [7]. Cette invention a été brevetée en 1987 sous le numéro de brevet 4696068 [7]. En 1959, après que Mildred ait développé sa maladie, elle fait breveter un système de poche à attacher à un déambulateur[1],[2].

Autre travail[modifier | modifier le code]

Elle a travaillé en tant que compositrice florale et avait sa propre entreprise à Washington DC [8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Mary Beatrice Davidson Kenner », Pioneering Women Herstory (consulté le 30 avril 2015)
  2. a b et c (en) Tsjeng, « The Forgotten Black Woman Inventor Who Revolutionized Menstrual Pads », Vice, (consulté le 6 février 2020)
  3. David, « Women Inventors », NCPedia (consulté le 30 avril 2015)
  4. (en) « [Women’s History Month] Meet Mary and Mildred Davidson, inventors of sanitary belt, tissue holder », Face2Face Africa, (consulté le 13 mars 2019)
  5. « Celebrating African American Women Inventors », Colorblind Magazine (consulté le 30 avril 2015)
  6. Bellis, « Black History Month - African American Patent Holders - J to K to L », About.com (consulté le 30 avril 2015)
  7. a et b « Mary B. Kenner Inventions, Patents and Patent Applications - Justia Patents Search », patents.justia.com (consulté le 17 mars 2019)
  8. Carter Sluby, « African American Brilliance » [archive du ], NCDCR (consulté le 30 avril 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Blashfield, Jean F. (1996) Femmes inventrices . Minneapolis: Capstone Press. Vol. 4, pp.   11-16
  • Jeffrey, Laura S. () Amazing American Inventors of the 20th Century . Enslow Publishers, p. 29–35
  • Sluby, Patricia C. (2004) L'esprit inventif des Afro-américains: ingéniosité brevetée . Westport, Conn: Praeger, p. 147-150
  • Femmes inventeurs. Les femmes inventeurs | NCpedia, 2011, www.ncpedia.org/industry/women-inventors.