Martin Johann Schmidt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martin Johann Schmidt
Kremser Schmidt (1790).jpg

Autoportrait (1790)

Naissance
Décès
Activités
Père
Johannes Schmidt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Tableau de sainte Marie-Auxiliatrice à Waizenkirchen

Martin Johann Schmidt (dit Kremser Schmidt, Schmidt de Krems), né le 25 septembre 1718 à Grafenwörth et mort le 28 juin 1801 à Stein-sur-Danube (appartenant aujourd'hui à Krems-sur-Danube), est un peintre autrichien du rococo tardif.

Il fut avant tout un peintre d'art sacré et honora les commandes de nombreuses églises et abbayes de Basse-Autriche, de Moravie et de Hongrie. Il répondit également de façon fructueuse à la mode des images religieuses de petit format destinées à l'usage des foyers bourgeois[1].

Il devint académicien à Vienne en 1768 en présentant deux peintures historiques : La Sentence du roi Midas et son pendant La vénus à la Forge de Vulcain, toutes les deux conservées à la Galerie d'art Autrichienne à Vienne[2].

Même s'il jouit d'une large reconnaissance, il vit et travaille à Stein-bei-Krems. Même l'empereur Joseph II lui a rendu visite chez lui.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Margot Rauch, Belvedere : Galerie d’Art Autrichienne, Gerbert Frodi, , p. 26
  2. Galerie d'art Autrichienne à Vienne

Article connexe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :