Martin-pêcheur pie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ceryle rudis

Ceryle rudis
Description de cette image, également commentée ci-après
Martin-pêcheur pie - mâle
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Coraciiformes
Famille Alcedinidae

Genre

Ceryle
Boie, 1828

Nom binominal

Ceryle rudis
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Alcedo rudis Linné,1758 (protonyme)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Description de cette image, également commentée ci-après
Martin-pêcheur pie - femelle

Le Martin-pêcheur pie (Ceryle rudis) ou Alcyon pie, est une espèce d'oiseau de la famille des Alcedinidae.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se reconnait facilement à son plumage moucheté noir et blanc (qui lui a donné son nom), son gros et long bec noir et à sa huppe.

Il est relativement grand (25 cm de longueur pour une envergure de 46 cm) pour un oiseau de sa famille.

Ses yeux sont brun foncé.

Il présente un dimorphisme sexuel : le mâle arbore deux bandes pectorales noires (une davantage que la femelle).

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le Martin-pêcheur pie se nourrit de poissons, crustacés, insectes aquatiques et petits arthropodes. Lorsqu'il chasse, il peut attraper plusieurs proies en un seul vol. Il vole le plus souvent de manière stationnaire avant de plonger brusquement pour capturer sa proie.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œufs de Ceryle rudis - Muséum de Toulouse

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Répartition
Son aire s'étend de l'Afrique subsaharienne via la vallée du Nil et l'Asie méridionale à l'Indochine.
Habitat
Il vit aussi bien autour des points d'eau douce que salée. Il creuse des galeries horizontales dans les berges des fleuves. Elles sont assez étroites, mais elles présentent l'avantage de les protéger des prédateurs (tel que les serpents).
L'oiseau y a juste l'espace pour se retourner. Il met la tête vers la sortie, les œufs étant à l'abri tout au fond.
C'est un oiseau grégaire.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758 sous le nom initial d'Alcedo rudis [1]

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par cinq sous-espèces :

  • Ceryle rudis insignis Hartert, 1910 ;
  • Ceryle rudis leucomelanurus Reichenbach, 1851 ;
  • Ceryle rudis rudis (Linnaeus, 1758) ;
  • Ceryle rudis syriacus Roselaar, 1995 ;
  • Ceryle rudis travancoreensis Whistler & Kinnear, 1935.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linnaeus, C. 1758: Systema Naturae per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, Tomus I. Editio decima, reformata. Holmiæ: impensis direct. Laurentii Salvii. i–ii, 1–824 pp page 116

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (2001) Handbook of the Birds of the World, Volume 6, Mousebirds to Hornbills. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 589 p.
  • Zayed M.S. (2008) Les oiseaux de l'Egypte et du Moyen-Orient. ADCOM, Dar el Kutub, 144 p.