Márkos Vamvakáris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Markos Vamvakaris)
Márkos Vamvakáris
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Erythros Stavros Hospital (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Aryiris Vamvakaris (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Stelios Vamvakaris (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique

Márkos Vamvakáris (en grec moderneΜάρκος Βαμβακάρης) est un compositeur, musicien et chanteur de rebétiko, né à Syros en 1905 et mort en 1972. Sa voix, son jeu au bouzouki et la thématique de ses textes en font l'un des musiciens les plus représentatifs du « style du Pirée », parfois considéré comme le « patriarche » du rebétiko.

Biographie[modifier | modifier le code]

Márkos Vamvakáris est né le dans le quartier de Skalí à Áno Sýros, dans une famille catholique, d'où son surnom de « Frángos » ("Φράγκος", le Franc). Ses parents étaient de pauvres paysans. C'était l'aîné des six enfants du couple. Son grand-père écrivait des chansons et son père jouait de la gaïda.

À l'âge de douze ans, Márkos Vamvakáris partit de Syros et s'installa au Pirée où il fut rejoint plus tard par sa famille. Il y travailla notamment comme débardeur et dépeceur.

Il y apprit le bouzouki et commença à écrire des chansons. Il participa avec Yórgos Bátis, Strátos Pagioumtzís (en) et Anéstis Deliás (en) au « Fameux quartet du Pirée » ("Τετράς η ξακουστή του Πειραιώς", Tetrás i xakoustí tou Pireós).

En 1933 circula le premier disque 78 tours de Márkos, Karadouzéni ("Καραντουζένι"), considéré comme le premier disque de bouzouki enregistré en Grèce qui a connu un succès. La période précédant la Seconde Guerre mondiale est sa plus productive. Il enregistre en 1935, parmi d'autres succès, le titre Frangosyriani ("Φραγκοσυριανή"), la plus connue de ses chansons.

Il continua à écrire après l'établissement de la censure en 1936 par le Régime du 4-Août, adaptant ses textes où disparurent les références au haschich et au monde des bas-fonds.

Il se maria pour la seconde fois, à l'église orthodoxe, en 1942 (son premier mariage ayant été un échec qui lui avait inspiré plusieurs chansons); il fut alors excommunié par l'Église catholique jusqu'en 1966, le premier mariage n'ayant pas été annulé. Il eut cinq enfants de sa seconde femme, dont deux mourront jeunes.

Les années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale furent une période difficile pour lui; l'évolution de la musique populaire rendait son style démodé et il souffrait d'arthrite aux doigts. Il n'enregistrait plus, et ne vivait que de modestes cachets, n'étant plus embauché par les tavernes et les salles de spectacles.

Il entama cependant une seconde carrière à partir du début des années 1960, une partie de ses anciennes chansons ainsi que de nouveaux titres étant enregistrés par de jeunes artistes comme Grigóris Bithikótsis, Kaiti Grey, Angela Greca, avec de nouvelles orchestrations et arrangements.

Il mourut à l'âge de 66 ans en 1972.

Discographie[modifier | modifier le code]

Il a enregistré plus de 200 chansons, la plupart en 78 tours, comme auteur-compositeur-interprète ou comme interprète d'autres musiciens (notamment Spýros Peristéris et Vassílis Tsitsánis); à la suite de problèmes légaux dus à son premier mariage, une partie de ses chansons est publiée sous le pseudonyme « Rokos » et sous le nom d'autres musiciens ou amis.

Liens externes[modifier | modifier le code]