Marko Pogačnik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marko Pogačnik
Marko Pogačnik.jpg
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
KranjVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Yougoslave (jusqu'en ), Slovène (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Distinctions
Prešeren Fund Awards (d)
Jakopič Award (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Lithopuncture portant un Cosmogramme sur un centre de forces sur le Rupertiberg, installé par Marko Pogacnik
Lithopuncture portant un Cosmogramme à Saint Paul

Marko Pogačnik, né le à Kranj en Slovénie, est un sculpteur slovène, artiste de Land-Art, géomancien et écrivain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pogačnik a étudié la sculpture à l'Académie des beaux-arts de Ljubljana, dont il fut diplômé en 1967. De 1965 à 1971, il œuvra en tant que membre du groupement international d'artistes OHO, actif dans le domaine de l'art conceptuel et du Land-Art. En 1971, il fonda, avec sa famille et des amis, une communauté de vie d'artistes, la « Sempas-Familie » à Sempas, en Slovénie, qui exista jusqu'en 1979. Vers le milieu des années 1980, il développa ce qu'il appela la « Lithopuncture », que l'on peut considérer comme une forme d'acupuncture pour la Terre, visant à soigner et rééquilibrer les lieux et les paysages. Depuis, il a mené de très nombreux projets de soins guérissants pour des paysages urbains ou naturels. Ainsi par exemple dans le Schlosspark Türnich, près de Cappenberg et également le sentier géomantique de Bad Blumau en Styrie. Il réalisa aussi beaucoup d'autres projets de lithopuncture dont un le long de la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande près de Londonderry, ainsi qu'à Salzburg, entre autres.

En 1991, la Slovénie lui confia le soin de créer et dessiner son drapeau national.

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1991, Marko Pogačnik se vit décerner le Prešeren Fund Award pour son œuvre[1]. En 2008, il reçut le Jakopič Award, prix des beaux arts de la Slovénie centrale[1]. Il fut nommé par deux fois pour le Right Livelihood Award[1].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Expositions dans le cadre d'OHO
  • Expositions de la Sempas-Familie

Œuvre écrite[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de nombreux ouvrages traduits en allemand et en anglais principalement, mais aussi en français.

  • Die Erde Heilen. 1989.
  • Un espoir pour notre terre. 1991
  • Die Landschaft der Göttin. 1993.
  • Elementarwesen. 1995.
  • Schule der Geomantie. 1996.
  • Wege der Erdheilung. 1997.
  • Geheimnis Venedig – Modell einer vollkommenen Stadt. 1997.
  • Erdsysteme und Christuskraft. 1998.
  • Die heilige Landschaft – am Beispiel Istrien. 1999.
  • Brasilien, ein Pfad zum Paradies 1999.
  • Die Erde wandelt sich. 2000.
  • Die Tochter der Erde. 2002.
  • Erdwandlung als persönliche Herausforderung. 2003.
  • Das Herz so weit – zu den Wurzeln des Friedens in Palästina und Israel. 2004.
  • Liebeserklaerung an die Erde. Ein weltumspannender Steinkreis für die Kraft des Wandels. AT Verlag, Baden/München 2007, (ISBN 978-3-03800-342-7).
  • Das geheime Leben der Erde: Neue Schule der Geomantie – mit Lara Mallien. 2008.
  • Le langage des cosmogrammes. Triades, 2016, (ISBN 978-2-85248-393-4).
  • Rencontre avec les êtres élémentaires. Mouvement de Culture Biodynamique.
  • Déclaration d'amour à la terre, Triades, 2008.
  • Géographie sacrée, Aethera/Triades, 2012.
  • Paris, entre visible et invisible, Aethera/Triades, 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (sl) Maja Megla, « Lov na čarovnike: poziv k linču umetnika Marka Pogačnika », Delo.si,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]