Mari Kimura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mari Kimura (木村 まり, Kimura Mari?)

Mari Kimura
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Distinction

est une violoniste et compositrice japonaise surtout connue pour son emploi des sous-harmoniques (en), qui, obtenues par des techniques spéciales d'archet, permettent d'atteindre des hauteurs sous la plage habituelle d'utilisation de l'instrument[1]. Elle est créditée de l'« introduction » des sousharmoniques pour le violon[2],[3] qui autorisent le violoniste à jouer une octave entière sous le sol inférieur sur le violon sans ajuster l'accordage de l'instrument[4].

Elle étudie le violon auprès de Joseph Fuchs, Roman Totenberg (en), Toshiya Eto et Armand Weisbord. Elle étudie également la composition avec Mario Davidovsky (en) à l'université Columbia et l'ordinateur à l'université Stanford. Kimura est titulaire d'un doctorat en interprétation de la Juilliard School. Depuis septembre 1998, elle enseigne un cours d'études supérieures d'interprétation musicale en informatique interactive à la Juilliard School[5].

Compositions[modifier | modifier le code]

Kimura compose pour le violon solo et le violon en accompagnement avec d'autres media depuis 1991[6]. Ses œuvres pour violon solo (sans ordinateur) exposent l'emploi des sousharmoniques : ALT (trois mouvements) 1992, Gemini 1993, Six caprices pour sousharmonics, 1997, Subharmonic Partita, 2004.

Les compositions de Kimura pour violon et l'informatique interactive utilisent le logiciel Max/MSP. Elle a récemment participé au développement et l'introduction de Max for Live, qui intègre des correctifs de Max avec Ableton Live, aux rencontres AES (Audio Engineering Society) le 9 octobre 2009[7].

Elle a créé des œuvres des compositeurs Jean-Claude Risset, Toshi Ichiyanagi, Frances White, Tania León, Robert Rowe et Yoshihiro Kanno. Elle a joué avec de nombreux artistes d'avant-garde tels que Robert Dick (en), Elliott Sharp (en) et Henry Kaiser[8].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Représentations[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Année Album
1993 Acoustics[9]
1996 Irrefragable Dreams[10]
1999 Leyendas[11]
2005 The World Below G (autoproduit, withdrawn for 2010 compilation)
2007 Polytopia[12]
2010 The World Below G and Beyond[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Polytopia: Music for Violin & Electronics" review by Uncle Dave Lewis, AllMusic.
  2. « subharmonics », marikimura.com
  3. « Mari Kimura on Subharmonics », Strings Magazine
  4. Edward Rothstein, « A Violinist Tests Limits In Music Of Her Time », New York Times, (consulté le 15 septembre 2008)
  5. Mari Kimura, faculty page. The Juilliard School.
  6. « Compositions by Mari Kimura » (consulté le 2 décembre 2009)
  7. « W2 - Max for Live », Audio Engineering Society, (consulté le 2 décembre 2009)
  8. Biographie de Mari Kimura par Joslyn Layne, AllMusic.
  9. « Mari Kimura CDs », marikimura.com
  10. « Irrefregable Dreams », Random Acoustics
  11. « Leyendas: Information from », Answers.com (consulté le 7 mai 2012)
  12. Jay Batzner, « Mari Kimura: Polytopia »,
  13. « Mutable Music »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]