Marc Van den Broek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir van den Broek et Vandenbroek.
Marc Van den Broek
Marc van den Broek at Frankfurt Book Fair 2018 (2).jpg
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
AnversVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Marc Jozef Magareta van den Broek (né le (67 ans) à Anvers) est un peintre et sculpteur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1963 à 1965 et de 1970 à 1971, il étudie à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers. De 1965 à 1970, il étudie à l'université technique de la même ville. De 1972 à 1975, il suit les cours de l'école des arts appliqués d'Anvers.

Œuvre[modifier | modifier le code]

A.TE.M., 1987-1989, centre de formation du service météorologique allemand à Langen (Hesse)

Au début des années 1980, van den Broek crée des installations dans une forme de symbiose entre l'art et la technique. En 1984, il développe l'art cinétique, mettant au point des métamorphoses archaïques-technologiques (A.TE.M.) entre 1987 et 1989 : l'archaïsme est dans les formes les plus simples (sphère, cube, pyramide), la technologie dans le concept et le mouvement des objets[1].

Inspiré par l'industrie et le commerce et leurs histoires, Marc van den Broek développe dans les années 1990 le projet De l'œuvre d'art dans les affaires. Il s'inspire de la "sculpture sociale" de Joseph Beuys et voit dans la symbiose de l'art et du capitalisme un processus de conception synergique, favorisant l'inspiration, l'innovation et la connaissance et contribuant au développement intellectuel de la société. Cette approche lui permet de travailler à New York entre 1998 et 2008 grâce au mécénat de grandes entreprises.

En parallèle, l'artiste s'intéresse au développement d'Internet et du changement de perception qu'il provoque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :