Marbre de Bouère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le marbre de Bouère est une variété de marbre extrait à Bouère et dans sa région près de Laval utilisée pour les objets ou les monuments. Ce marbre a participé à l'édification de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre[1] et de la gare Saint-Lazare à Paris. Il a servi aussi en 1931, en Belgique, dans la décoration intérieure de style Art déco, de la Villa Empain, à Bruxelles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est extrait de trois carrières :

  • le Bois-Jourdan. Le marbre est gris foncé avec un veinage blanc et des taches rouges caractéristiques[2]. Cette carrière a été rouverte au XXIe siècle[3]; elle est exploitée par la société MEAC, l'un des plus gros producteurs français de carbonate de chaux[Note 1]. Ce marbre a été utilisé en décoration des parois de la salle des Pas-Perdus dans la gare Saint-Lazare ;
  • l'Enjugeraie. La carrière produisait le marbre rose Enjugeraie, encore appelé Sarrancolin de la Mayenne[4];
  • la Pélivière[Note 2] ;
  • la Taude[Note 3] à Grez-en-Bouère[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le volume annuel extrait représente 300 blocs de 12 tonnes, de trois mètres par deux.
  2. La première pierre de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre était un bloc d’un mètre cube extrait de la carrière de la Pélivière.
  3. Situé au nord-est du bourg de Grez-en-Bouère, entre l'ancienne voie ferrée et la Taude.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ouest-France, « A l'époque, les carrières de marbre tournaient à plein régime », sur ouest-france.fr, (consulté le 18 février 2017).
  2. Marc Maison, « Bois Jourdan », sur marcmaison.fr (consulté le 18 février 2017).
  3. Ouest-France, « Bouère (53). La carrière de marbre de Bois-Jourdan reprend du service », sur entreprises.ouest-france.fr, (consulté le 18 février 2017).
  4. Marbrek, « Les histoires de la nature », sur marbrek.com (consulté le 18 février 2017).
  5. Association Entre Taude et Bellebranche, « Carrière du Bois Jourdan », sur taudeetbellebranche.com (consulté le 18 février 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]