Mack Ray Edwards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mack Ray Edwards
Tueur en série
Information
Naissance
Arkansas Arkansas, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès
prison d'État de San Quentin, Californie
Cause du décès suicide par pendaison
Sentence peine de mort
Actions criminelles Meurtres
Victimes Au moins 6
Période 1953-1970
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
États Drapeau de la Californie Californie
Arrestation mars 1970

Mack Ray Edwards ( - ) est un tueur en série américain. Il a assassiné au moins six enfants dans le comté de Los Angeles en Californie entre 1953 et 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mack Ray Edwards est né dans l'Arkansas. Il a emménagé dans le comté de Los Angeles en 1941. Il est embauché par le département des Transports de Californie en tant que conducteur d'équipement lourd. Il travaille sur les autoroutes.

Le corps d'une victime a été découvert sous la Santa Ana Freeway et revendique également avoir disposé une autre de ses victimes sous la Ventura Freeway[1]

Edwards a tué trois enfants entre 1953 et 1956, et trois autres entre 1968 et 1969. En 1970, lui et un adolescent complice ont enlevé trois jeunes filles à leur domicile à Sylmar. Quand les jeunes filles se sont échappées, Edwards s'est rendu à la police et a avoué des abus sexuel sur mineur et le meurtre de six enfants[2].

Après que trois corps ont été découverts, Mack Ray Edwards a plaidé coupable de trois chefs d'accusation et a été condamné à mort[3].

Le , après deux tentatives infructueuses, Edwards a réussi à se suicider en se pendant avec un cordon de télévision, dans sa cellule de la prison d'État de San Quentin[4].

Victimes[modifier | modifier le code]

Victimes connues[modifier | modifier le code]

Edwards a été reconnu coupable du meurtre de trois enfants :

Edwards a avoué trois meurtres supplémentaires. Du fait que leurs corps n'ont pas été retrouvés, il n'a pas été accusé de ces meurtres :

Victimes possible[modifier | modifier le code]

Edwards a peut-être commis d'autres meurtres : pendant qu'il était en prison, il a affirmé avoir assassiné 18 enfants[5]. Cependant, lors d'une interview avec le Los Angeles Times, il a déclaré que le nombre était bien de 6[3].

L'intervalle de douze ans entre la disparition de Baker et Howell, et le meurtre de Rochet, a conduit les enquêteurs à soupçonner qu'Edwards ait pu avoir commis des crimes similaires pendant ce temps[1].

Référence cinématographique[modifier | modifier le code]

Lors de l'épisode finale de la série policière américaine The Shield diffusé le , l'inspecteur Holland « Dutch » Wagenbach se réfère à Edwards en interrogeant un adolescent, qu'il croit être un jeune tueur en série, faisant valoir que les tueurs en série, sans un surnom accrocheur, sont en général oubliés par le public.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ruiz, Kenneth T. "Police back theory on missing boy" Whittier Daily News. 28 mars 2007
  2. a et b Kistler, Robert. "Police Say Man May Have Slain 6 Youths." Los Angeles Times, 7 mars 1970
  3. a et b Haynes, Roy. "Death Penalty Voted for Slayer of Six Children." Los Angeles Times, 23 mai 1970
  4. Stingley, Jim. "Slayer of Six Children Hangs Himself in Cell." Los Angeles Times, 31 octobre 1971
  5. Blankstein, Andrew. "Killer's dead, but they're still on his trail" Los Angeles Times, 17 mars 2007