Méthode des Alphas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Méthode Alpha)

La méthode des Alphas est une méthode d'apprentissage de la lecture en français éditée par la maison d'édition Récréalire. Elle a été mise au point en 1999[1] par Claude Huguenin, enseignante spécialisée dans la remédiation du langage écrit, et Olivier Dubois du Nilac, philosophe, cofondateurs de la société.

Pédagogie et méthode[modifier | modifier le code]

C'est une méthode phonémique qui considère que l'écrit est une représentation symbolique du langage parlé.

Cette méthode s'appuie sur un conte, La Planète des Alphas[2], le but étant de raconter une histoire qui met en scène les Alphas, des personnages qui ont la forme des lettres et représentent chacun un phonème (son) : « les alphas sont bien autre chose que des lettres décorées. Ils ont la forme et une raison d'émettre le son des lettres qu'ils représentent. De plus, leur nom commence par cette lettre. Le "f", par exemple, est une fusée dont le bruit du moteur fait "ffff". Ainsi, les alphas matérialisent la relation qui unit les unités phoniques du langage oral aux unités graphique du langage écrit. Donnant une image concrète aux phonèmes si abstraits de notre langage, les alphas permettent de contourner l'abstraction qui fait souvent défaut aux jeunes apprentis lecteurs de cinq ou six ans. »[3].

En 2005, les auteurs fondent la maison d'édition Récréalire.

Selon Olivier Dubois du Nilac, la méthode est reconnue en Suisse dans certains cantons tels Vaud, Valais et Fribourg, bien qu'elle rencontre une incompréhension dans certaines régions, comme c'est le cas du Département de l’instruction publique de Genève. Elle fait partie des six méthodes officielles d'apprentissage de la lecture, notamment grâce à l'appui scientifique de la fondation Archives Jean Piaget[4][source insuffisante].

En France, la méthode a été critiquée par Pierre Frackowiak, inspecteur de l'Éducation nationale, à la suite de la diffusion d'un reportage favorable sur France 2 en mai 2006[5].

En Belgique, l'auteur Serge Terwagne, de la Haute École Albert Jacquard de Namur, a mis en doute également en 2006 l'efficacité de la méthode[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Planète des Alphas de Claude Huguenin et Olivier Dubois du Nilac.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laetitia Douteau, « Deux exemples de mise en œuvre de «La Planète des Alphas» pour préparer les élèves de Grande Section Maternelle à l'apprentissage de la lecture », sur core.ac.uk (consulté le 16 juin 2021)
  2. « Le livre du conte pour entrer dans la méthode des Alphas », sur Éditions Récréalire (consulté le 28 janvier 2021)
  3. « Réponse des auteurs de "La planète des alphas" à Monsieur Pierre Frackowiak », sur http://ecolesdifferentes.free.fr (consulté le 28 janvier 2021)
  4. «RÉVOLUTIONNER L’APPRENTISSAGE DE LA LECTURE», sur Club-alpha (consulté le 20 avril 2019)
  5. Pierre Frackowiak, « La planète des alphas, piège à bêtas ? », sur lecture.org (consulté le 16 juin 2021) [PDF]
  6. Serge Terwagne, « Abécédaires : le retour ? », sur ablf.be, Caractères 18 (consulté le 16 juin 2021) [PDF]