Mémoire spatiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les neurosciences image illustrant la psychologie
Cet article est une ébauche concernant les neurosciences et la psychologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La mémoire spatiale est la partie de la mémoire d'un individu responsable de l'enregistrement des informations concernant l'espace environnant et l'orientation spatiale de l'individu dans celui-ci. La mémoire spatiale est ainsi requise pour la navigation spatiale dans un lieu connu, comme dans un quartier familier.

Elle est étudiée en neuroscience (chez le rat) et en psychologie cognitive (chez l'homme). Elle semble principalement constituée de carte cognitive et présente des composantes aux niveaux de la mémoire de travail, de la mémoire à court terme et de la mémoire à long terme. Les recherches dans ce domaine indiquent qu'il existe des aires spécifiquement dédiées à la mémoire spatiale dans le cerveau, en particulier l'hippocampe[1] et le cortex entorhinal médian dorsalcaudal (dMEC) qui contient une carte topographique organisée de l'environnement spatial constitué de cellules de grille[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/chef-orchestre-memoire-spatiale-01-07-2001-81894
  2. Marianne Fyhn, Sturla Molden, Menno P. Witter et Edvard I. Moser, « Spatial representation in the entorhinal cortex », Science (New York, N.Y.), vol. 305,‎ , p. 1258-1264 (ISSN 1095-9203, PMID 15333832, DOI 10.1126/science.1099901, lire en ligne)