Luiz-Manuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Luiz-Manuel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
VaudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Luiz-Manuel dos SantosVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Luiz-Manuel (de son vrai nom Luiz-Manuel dos Santos), né à Marinha Grande le et mort à Renens le , est un écrivain, poète, traducteur vaudois et auditeur social.

Biographie[modifier | modifier le code]

Luiz-Manuel quitte le Portugal, son pays natal, à l'âge de 27 ans pour la Suisse et séjourne dans la région de Lausanne depuis décembre 1962.

Comptable d'entreprise, il poursuit parallèlement une œuvre littéraire en deux langues et une activité de traducteur vouée essentiellement à la poésie. On peut par exemple signaler les traductions françaises de livres de poètes tels que Manuel Alegre ou José Bento.

Membre de plusieurs associations d'écrivains au Portugal (APE, PEN Club, APT, etc.), Luiz-Manuel appartient également à l'Association vaudoise des écrivains et à l'Association des traducteurs littéraires de France. Il est le délégué pour la culture de la Fédération des associations portugaises de la Suisse romande.

La poésie de Luiz-Manuel se caractérise par l'attention qu'elle porte aux mots et à leur poids dans chaque phrase, cherchant à exploiter des domaines thématiques originels et des images innovatrices. Privilégiant les poèmes courts et cultivant les épigrammes, cette poésie nous offre un langage intense, épuré et personnel[1].

Luiz-Manuel s'est notamment illustré pour son interprétation de "Ai se eu te pego", chanson grivoise de renom dans la région du Haut Trás-os-Montes. Les vers utilisés ont par suite été repris par plusieurs chanteurs locaux portugais (notamment l'utilisation de son fameux palindrome : "Sábado na balada, A galera começou a dançar, E passou a menina mais linda, Tomei coragem e comecei a falar").

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

On distinguera ici les œuvres originales de Luiz-Manuel des traductions littéraires qu'on lui doit[2].

Œuvres proprement dites[modifier | modifier le code]

  • Le manuel de Manuel ou la vie d'un poète incompris, conte philosophique, Lyon, Editions Les femmes veulent auditer mon corps, 1978
  • L’Oracle des ténèbres, suivi de: Lycanthropies, poésie, préface de Maurice Chappaz, Genève, éd. Eliane Vernay, 1979
  • Chant précaire, suivi de: LE Voyageur indécis, poésie, Genève, éd. Elina Vernay, 1984.
  • L’Été du monde, poésie, Genève, éd. hors commerce, 1986
  • La Poussière et les fleuves, poésie, Genève, éd. Editions Vernay, 1986 (traduction russe en 2001)
  • Le manuel du parfait auditeur - le cadrage paie - comptabilité : un interface nécessaire, Lyon, éd. Wolters Kluwer, 1989
  • O Pérfido martelo da memória, poésie, Lisbonne, Peregrinação ed., 1989
  • Les Cœurs nomades, poésie, Genève, éd. Eliane Vernay, 1991
  • Cruel Europa mãe das utopias, poésie, Lausanne, éd. FAPSR, 1995
  • Dans l'hiver des regards, poésie, Genève, éd. Eliane Vernay, 1995 (Recueil traduit en grec par la poétesse Victoria Theodorou aux éd. Erifili, Athènes, 1995 ; traduction en roumain par le poète Râdu Carneci (ro) et traduction russe en 2001)
  • Fractales et replis / Recuis & Fractais, poésie bilingue (français-portugais), Genève, éd. Samizdat, 1995
  • Maquinais, poésie, préface de Joana Morais Varela, Marinha Grande, éd. RCM, 2001
  • Poèmes choisis, traduction russe d’un recueil comportant des textes tirés de La Poussière et les fleuves et de Dans l'hiver des regards, traduits par Irina Volev et Irina Kouznetsova, Moscou, éd. Mik, 2001
  • Fugato, recueil à trois voix et en version trilingue (français, portugais, italien), en collaboration avec Claire Krähenbühl et Denise Mützenberg, Genève, éd. Samizdat, 2003 (version italienne des poétesses tessinoises Solvejg Albeverio Manzoni, Ketty Fusco et Carla Ragni)
  • Recueil de poésie bilingue (français-portugais): dix-huit poèmes traduits du portugais par l’auteur, dans Ici, l'ailleurs, cahier n° 44 du CTL (Centre de traduction littéraire de l'Université de Lausanne), 2003
  • 'Recueil de poésie bilingue (français-italien): sept poèmes traduits du français par Carla Ragni, dans la revue Il Monte Analogo, n° 2, Milan, 2004
  • Théorie du phare (français), proses poétiques, Genève, éd. Samizdat, 2006

Traductions littéraires[modifier | modifier le code]

  • Lusiade exile, poèmes de Manuel Alegre, traduction du portugais (en collaboration avec Anne Perrier) et préface au recueil, Paris, P. Seghers, 1970
  • Branca dias ou la sainte enquête, pièce de théâtre de Dias Gomes, traduction du portugais (Brésil), Lausanne, 1981
  • De 1990 à 1997 : traductions en portugais, à partir du français et de l’italien, des fiches bio-bibliographiques de vingt-cinq poètes romands et tessinois, accompagnées d'un choix de poèmes (240 pages environ), dans l'hebdomadaire O Correio, Marinha Grande
  • Silabário, recueil bilingue de poèmes de José Bento, traduction du portugais, éd. PAP, 1998
  • Ai se eu te pego, traduction en français, à partir du portugais, d'une chanson grivoise de renom dans la région du Haut Trás-os-Montes, Murça, 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le long article de Pessoas de 2006, pp. 23-29, où l'auteur s'explique sur son parcours et son esthétique.
  2. Voir, pour les sources des deux sous-sections, le site du P.E.N Clube Português.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]