Lucille Bremer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une actrice image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une actrice américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Lucille Bremer
Description de cette image, également commentée ci-après

Lucille Bremer dans La Pluie qui chante

Naissance
Drapeau des États-Unis Amsterdam (État de New York), États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 79 ans)
La Jolla (Californie), États-Unis
Films notables Le Chant du Missouri
Yolanda et le Voleur
La Pluie qui chante
Lucille Bremer en 1944.

Lucille Bremer est une danseuse et actrice américaine, née à Amsterdam (État de New York) le , et morte d'une attaque cardiaque à La Jolla (Californie) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Native du faubourg d'Amsterdam, Lucille Bremer déménagea avec sa famille à Philadelphie, où elle apprit la danse classique. À l'âge de 12 ans, elle dansait pour la Philadelphia Opera Company[1].

Retournée à New York, elle se produisit dans différentes revues, notamment "American Jubilee", à l'occasion de la Foire internationale de New York 1939-1940. Elle fit ses premiers débuts réguliers à l'âge de 16 ans dans la troupe des Rockettes, au Radio City Music Hall de New York[1].

Ses débuts au cinéma furent incertains : de ses bouts d'essai pour la Warner Bros., elle déclara elle-même par la suite : « C’était tellement mauvais que je compris pourquoi je ne recevais aucune proposition[2]. » Elle se remit donc à la danse, se produisant à New York au Copacabana, et au Club Versailles. C'est là qu'elle fut repérée par le producteur de la Metro Goldwyn Mayer, Arthur Freed[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b D'après Myrna Oliver, « Lucille Bremer; Film Actress, Astaire Dancing Partner », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Cf. « Flight of a Rocket », Albuquerque Journal, Nouveau-Mexique, Albuquerque,‎ , p. 26 (lire en ligne) : "It was so bad I realized why nothing had happened,"

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Lucille Bremer sur l’Internet Movie Database