Louis Mathoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis Mathoux, né à Nivelles (Belgique) le , est un écrivain, un poète et un journaliste belge de langue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Mathoux obtient en 1994 un master en histoire à l’université catholique de Louvain. Son mémoire portant sur le conflit israélo-arabe recevra une récompense[1] du gouvernement de la Communauté française de Belgique. Toujours à l’U.C.L., il décroche en 1995 un diplôme de 3e cycle universitaire en communication[2] (orientation journalisme), et sort premier de sa promotion. Il effectue ensuite une spécialisation en politique internationale (K.U.L., 1996).

Il entre comme journaliste à l’hebdomadaire Dimanche en 1997[3].

En 1999, il est laurat du prix de la francophonie de la nouvelle[4].

Son livre d’entretiens avec Mgr Léonard, évêque de Namur puis archevêque de Malines-Bruxelles, paraît en 2006. La publication de la traduction en néerlandais de cet ouvrage en 2010 provoque, en Belgique et à l'étranger, une tempête politico-médiatique due à certains propos controversés du prélat interviewé[5],[6].

Il collabore également à d’autres organes de presse, notamment Echo-Magazine (Genève) et La Croix (Paris).

De 2006 à 2011, il est secrétaire général de l’ASBL littéraire Scriptores christiani[7],[8] après en avoir été administrateur en 2003 et 2004[4].

Il publie en 2011 Justine Henin en 26 lettres, une biographie non-autorisée de la championne belge de tennis Justine Henin[9], un livre « souvent à décharge », dont les 26 lettres qui le composent sont « autant de flèches décochées » contre le monstre sacré[10].

En 2013, il publie un essai historique critique sur les apparitions, réelles ou supposées, de la Vierge Marie dans le monde. « Armé d'une double approche critique d'historien et de journaliste », il passe en revue une vingtaine de ces lieux mariaux[11],[12].

Parallèlement à ses activités de journaliste et d’essayiste, Louis Mathoux a publié de 1998 à 2010 six recueils de poésie versifiée puis de prose poétique[13],[4], dont trois ont été encouragés par l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique[14].

Il est le seul écrivain à avoir été sélectionné à deux reprises (en 2009[15] et en 2013) pour participer à la résidence littéraire internationale du Pont d’Oye (Belgique).

Il collabore aux revues littéraires Le Non-Dit, Reflets Wallonie-Bruxelles et Le Spantole[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arts et Lettres invite », sur artsrtlettres.ning.com (consulté le 23 décembre 2017).
  2. Bio - bibliographie des 25 auteurs, sur lecercledelarotonde.be, septembre 2015.
  3. « Mars 2012 - Louis Mathoux - Poésie en liberté », Poésie en liberté,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017).
  4. a b c et d Notice biographique de Louis Mathoux sur le site de l'Association des écrivains belges de langue française.
  5. « Sida-Mgr-Leonard », sur france-catholique.fr (consulté le 23 mai 2018).
  6. « Plainte en diffamation en vue contre Mgr Léonard », sur dhnet.be, (consulté le 23 mai 2018).
  7. Louis Mathoux sur area.org, consulté le 2 juin 2018.
  8. Caroline Sägesser, Jean-Philippe Schreiber, Cécile Vanderpelen-Diagre, Rapport ORELA 2015 - Observatoire des Religions et de la Laïcité, Université libre de Bruxelles, 2015, p. 5.
  9. « Louis Mathoux: Livre sur Justine Henin », sur tvcom.be, (consulté le 23 mai 2018).
  10. compte rendu sous le titre « 26 flèches en Vingt Cœurs », sur dhnet.be, 12 février 2011.
  11. « APPARITIONS MARIALES : MYTHE OU REALITE? de Louis MATHOUX - LES BELLES PHRASES », sur lesbellesphrases.skynetblogs.be, (consulté le 23 décembre 2017).
  12. José Gérard, Lumière sur les apparitions mariales, sur appel.be, février 2014.
  13. « Les fables de Louis Mathoux », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne)
  14. « Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique : Auteurs bénéficiaires », sur www.arllfb.be (consulté le 23 décembre 2017).
  15. la Maison des écrivains et de la littérature, Ligne 13 Communication, Gersende Hurpy, « Bienvenue à la Maison des écrivains et de la littérature », sur www.m-e-l.fr (consulté le 23 décembre 2017)
  16. Christian Laporte, « Sida : Mgr Léonard persiste et signe », sur lalibre.be, (consulté le 29 juillet 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]