Louis Leloup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leloup.
LOUIS LELOUP 2003.jpg

Louis Leloup est un maître verrier belge né à Seraing en 1929[1].

Cet artiste a fait ses débuts en tant qu'apprenti verrier à la célèbre cristallerie du Val-Saint-Lambert, en Belgique. Il se lance ensuite dans un travail très personnel et met progressivement en place son propre atelier. Il excelle notamment dans l’art d’user de plusieurs cannes pour souffler le cristal et créer des sculpture de grandes dimensions. Sa maîtrise de la matière et des émaux lui permet d'ailleurs de produire des formes et des effets que l'on disait impossibles.

Déjà en 1990, il expose en Asie, au Fine Arts Museum de Taipeï (Taiwan). Depuis 1997, un musée Louis Leloup lui est entièrement consacré à Kyōto au Japon. Une école y est associée ; on y enseigne ses techniques à des élèves du monde entier. En 2003, il remet une œuvre intitulée la "Madone de la Lumière" (1 mètre de hauteur) au Pape Jean-Paul II.

Louis Leloup pratique également le chant lyrique. À 17 ans, il s'inscrit au Conservatoire de Musique pour devenir chanteur d'opéra. À la même époque, il se passionne pour son travail à la cristallerie. Quelques années plus tard, il décide de se consacrer principalement au cristal.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Caso, Louis Leloup, Liège, Belgique, Éditions Mardaga, 1990.
  • José Brouwers, Louis Leloup 50 ans d’art, Marseille, Galerie GAD Éditeur, 2000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Louis Leloup », sur Ville de Seraing (consulté le 27 septembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]